Nos paris du jeudi

La chronique des paris du jeudi revient cette année avec un petit changement. Je vais donner mes choix en temps réglementaire. Ça va faire mal à ma fiche, mais ça va me permettre de calculer le profit (ou la perte) que tu aurais pu faire en suivant mes choix avec le plus petit pari possible sur Mise-O-Jeu (2$). Je trouve que ça donne une meilleure idée de mes performances et ça met en contexte l’argent qui peut être gagné (ou perdu) de cette façon.

Fiche de la chronique : 41-57
Perte de la chronique : 8,20$

Ce sont des cotes qui prennent un peu trop en compte la réputation des deux équipes. Les Sabres ne sont pas aussi mauvais qu’au cours des dernières années et leur fiche à la maison est plus que respectable (13-8-4) tandis que les Ducks ne sont pas invincibles sur la route (11-11-7). D’ailleurs, John Gibson a perdu 4 de ses 5 derniers départs, conservant un % d’arrêts à peine supérieur à 90% pendant cette séquence.

Nashville est mon seul choix sur la route aujourd’hui et Juuse Saros explique une bonne partie de cette sélection. Selon moi, c’est l’une des prochaines étoiles de la ligue devant le filet et je ne pense pas que les cotes le reflètent encore. Souvent, le marché réagit négativement quand c’est lui qui est devant le filet à la place de Rinne, mais j’y vais dans la direction inverse. Henrik Lundqvist est encore effrayant, mais Saros bénéficie de la meilleure ligne bleue et ça l’aidera à causer cette surprise.

On ne peut pas assez parler des bienfaits des retours de Huberdeau et Barkov dans l’alignement des Panthers. Ils redeviennent une menace dans l’Est avec ces deux gars-là. En plus, James Reimer connait de bons moments dernièrement alors que Peter Budaj a laissé rentrer 1 tirs sur 4 au cours de ses 2 derniers matchs. S’il connait une autre mauvaise sortie, les Panthers ont finalement les instruments pour en profiter à la maison.

La semaine dernière, dans le même affrontement lors de cette chronique, j’ai pris Toronto à Saint-Louis et maintenant que les Leafs sont à la maison, je ne changerai pas d’idée. Frederik Andersen ne connait pas ses meilleurs moments, mais il a l’attaque nécessaire pour l’aider à ce niveau et même si Jake Allen semble se replacer, je n’y crois pas encore.

Je mets ces deux paris-là ensemble parce qu’ils sont sensiblement pareils. Dans les deux cas, on a une équipe plus faible qui est à la maison et qui a une cote trop élevée à cause du manque de plaisir que l’on a en pariant sur eux. Ça crée une opportunité, particulièrement contre deux bonnes équipes qui ne sont pas à leur apogée présentement. Je n’ai pas besoin de te dire pourquoi pour le Canadien et chez les Penguins, Evgeni Malkin est toujours absent de l’alignement.

Tags: