Nos 4 premiers paris préférés sur la date limite des échanges

J’en parlais dans le dernier podcast et on dirait bien que Mise-O-Jeu écoutait puisqu’en début de soirée lundi, ils ont publié leurs 15 premiers paris sur la date limite des échanges. Ces paris sont parmi mes préférés parce que franchement, ils représentent mes plus hauts taux de succès. Au-delà de ça par contre, c’est toujours cool de parier sur tes informations. C’est une chose de lancer des rumeurs à gauche et à droite, mais ça en est une autre de les supporter avec ton argent et c’est l’opportunité que Mise-O-Jeu nous offre avec ces paris.

Avant de commencer, je n’ai pas le choix de dire qu’ils n’écoutent pas seulement les podcasts, ils lisent aussi nos textes. Comme ils savent que j’ai un bon taux de succès à ce niveau et que les lecteurs du 25stanley ont habituellement les poches profondes, les cotes peuvent changer après la publication de ce texte. Les cotes utilisées sont celles qui étaient présentes au moment de la publication.

On commence avec mon pari préféré. Je plaide souvent la responsabilité dans mes paris (il vaut mieux parier l’argent de la bière que du loyer), mais si Mise-O-Jeu n’avait pas de limite, je parierais 2 mois de salaire sans problème sur cette cote. J’étais tellement enthousiaste par rapport à ce pari que j’ai réussi à convaincre ma colocataire, qui n’a jamais parié de sa vie, de se créer un compte EspaceJeux juste pour ce pari-là.

J’adore les gars de Mise-O-Jeu, mais ils posent tout simplement la mauvaise question. On ne se demande pas si Kevin Shattenkirk sera échangé, mais plutôt où il sera transigé. Je comprends que c’est étrange de considérer la 3e équipe dans la Centrale comme vendeur, mais ils ont perdu David Backes et Troy Brouwer pour rien l’an passé et ils ne veulent pas répéter l’expérience.

En outre, ils savent qu’ils peuvent obtenir un gros retour pour lui, particulièrement s’il signe un contrat avec sa nouvelle équipe. Ils ne manqueront donc pas cette occasion de rentabiliser leur atout et c’est ce que tous les informateurs crédibles (Friedman, Kypreos, McKenzie, Dreger et Lebrun) nous disent depuis des mois déjà.

J’aime ce pari-là parce que les deux équipes logiques dans son cas ne sont pas nommées. Je vois bien plus Iginla atterrir à Calgary ou Edmonton (sa ville natale) qu’à Chicago, Anaheim, Pittsburgh ou Montréal. En partant, aucune de ces équipes n’a l’espace pour accueillir son contrat (5,33 M$), ce qui veut dire qu’ils devraient payer le Colorado plus cher pour qu’ils retiennent une partie de son salaire.

Le problème, c’est que Jarome Iginla ne vaut plus le prix nécessaire pour faire son acquisition et je serais très surpris que ces équipes soient prêtes à donner tant que ça pour un gars qui n’a que 7 buts et 8 passes cette saison. Son expérience est utile, mais plus pour des équipes jeunes qui en seront à leurs premiers pas en séries (si tu sais lire entre les lignes, tu as déjà compris que je pense qu’il va aller à Edmonton).

La question ici est de savoir si les Stars seront vendeurs parce que s’ils mettent Patrick Sharp dans la vitrine, il va bouger. Dallas accuse un retard de 6 points sur les séries et les Kings, qui occupent la 8e place, ont 2 matchs en main, ce qui nous laisse croire qu’il y aura une vente au Texas.

Sharp a une clause de non-échange limitée (il peut soumettre une liste de 10 équipes auxquelles il accepterait de se joindre) et son impact sur la masse salariale est de 5,9 M$, ce qui complique les choses. Par contre, son expérience en séries va faire de lui un joueur en demande même si ses statistiques ne sont pas incroyables à cause de problèmes de commotion cérébrale cette saison. Comme il n’a pas manqué de match en 2017, ça ne devrait toutefois pas être un problème pour sa nouvelle équipe.

Je vois Sharp comme un Iginla un peu moins près de la retraite, donc il va certainement attirer de l’intérêt et avec Johnny Oduya, il sera la priorité de Jim Nill au cours des prochaines semaines. Dans ces circonstances, c’est difficile de le voir rester à Dallas.

L’option Detroit m’a tenté plus que tu pourrais croire ici puisque Vanek est présentement blessé et qu’il a déjà manqué des matchs cette saison pour cette raison. C’est donc dire qu’il pourrait encore se blesser avant la date limite, ce qui annulerait toute transaction possible.

Il a été lié à Chicago, mais ces derniers accueillent le repêchage et Stan Bowman semble vraiment vouloir garder ses choix pour l’occasion, donc ce n’est pas vraiment une option selon moi. Anaheim aura d’autres dossiers à gérer avec leurs défenseurs à protéger pour le repêchage d’expansion, Pittsburgh n’a tout simplement pas de place sous le plafond et pour ce qui est de Montréal, Bergevin a déjà acquis Vanek à la date limite et on sait comment ça s’était terminé. J’y vais donc pour l’équipe mystère puisqu’on ne connait pas encore exactement qui sera acheteur, ce qui nous laisse plusieurs options de ce côté.

C’est le pari que j’aime le moins dans le groupe, mais je l’aime quand même assez pour parier. D’ailleurs, je n’ai pas encore d’argent sur les 11 autres options offertes par Mise-O-Jeu, mais ça pourrait changer rapidement selon le mouvement des cotes ou une rumeur bien fondée. On commence l’une des périodes les plus excitantes de l’année et ce n’est pas moi qui va s’en plaindre!