Les parieurs québécois ne savent pas quoi penser du Canadien

Embed from Getty Images

J’ai déjà couvert tous les paris qui m’intéressaient pour la saison qui s’en vient, mais je ne suis pas le seul parieur dans la province. Avant que la saison commence, j’ai donc demandé à nos amis de Mise-O-Jeu où était l’argent des Québécois pour cette prochaine campagne et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y en a pour tous les goûts.

Le pari le plus fascinant à mes yeux est le over/under du Canadien. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Mise-O-Jeu a bien établi sa ligne en choisissant un total de 43,5 victoires favorisant ceux pariant contre Montréal. Le but d’un preneur aux livres est d’attirer autant d’argent de chaque côté et c’est exactement ce qu’ils ont fait avec ce pari. Il y a autant d’argent sur la vision optimiste du Canadien (44 victoires ou plus) que sur celle négative (43 gains ou moins) et ça montre un peu l’indécision des parieurs par rapport à la troupe de Claude Julien.

On le voit lorsqu’on voit que 79% des parieurs qui se sont prononcés sur la présence du Canadien en séries ont mis leur agent sur un tournoi printanier sans le Tricolore. C’est vrai que la cote est beaucoup plus intéressante quand tu paries contre Montréal de ce côté, mais c’est assez frappant. Disons que ceux qui ne croyaient pas au Canadien ont clairement opté pour cette option alors que les optimistes ont vu plus gros.

Les supporteurs de Montréal ont plutôt visé le titre de division et même la Coupe Stanley. Dans les deux cas, le Canadien est le troisième pari le plus populaire avec respectivement 21% et 14% de l’argent investi sur ces questions. Dans l’Atlantique, seuls le Lightning (38%) et les Leafs (28%) ont devancé le Canadien tandis que ce sont les Penguins et les Oilers (chacun 20%) qui l’ont fait pour la Coupe Stanley.

D’ailleurs, parlant des Oilers, les parieurs québécois ont acheté l’optimisme concernant Connor McDavid. Dans une question demandant qui allait obtenir le plus de points entre Crosby, Kane et McDavid, ce dernier a attiré 80% de l’argent malgré son statut de favori. C’est le même % pour les Oilers dans leur division loin devant les Ducks qui viennent au deuxième rang avec 12% des paris.

Pour revenir au Canadien, l’indécision des parieurs se transmet aux paris sur les individuels puisque certains attirent énormément de support tandis que c’est loin d’être le cas pour d’autres. Même s’il n’a jamais obtenu plus de 53 points dans la LNH, Jonathan Drouin est celui qui attire le plus d’optimisme alors que 70% de l’argent parié le voit dépasser le cap des 60 points. De l’autre côté des attentes, on retrouve Ales Hemsky dont 84% de l’argent le voit obtenir 33 points ou moins. Brendan Gallagher n’est pas bien mieux avec 81% de l’argent qui le voit récolter 45 points ou moins.

Bref, après l’été bizarre de Mac Bergevin, on ne sait pas trop à quoi s’attendre du Canadien cette saison et si l’on se fie aux données de Mise-O-Jeu, les parieurs québécois sont dans la même situation que nous.

Les paris des Québécois pour la saison 2017-18

Tags: