Les parieurs québécois ne croient pas que Mark Stone va rester à Ottawa

Embed from Getty Images

Il reste exactement une semaine avant la date limite des échanges. Ça veut dire que le marché est sur le point de s’animer et les rumeurs qui l’accompagnent feront de même. Ce qui est cool, c’est que c’est justement un bon moment pour voir quelles rumeurs sont crédibles et lesquelles ne le sont pas.

Grâce à Mise-O-Jeu, on peut parier sur les échanges et il n’y a pas de meilleures façons de tester ceux que tes sources d’information qu’en mettant de l’argent sur ce qu’ils disent. Heureusement, ces paris d’information ont été plutôt bons pour le site au cours des années, donc c’est probablement un signe que l’on n’écrit pas n’importe quoi.

Ceci étant dit, j’aime aussi voir ce que les parieurs croient par rapport à la date limite puisque c’est une bonne façon de voir ce que ceux qui y croient suffisamment pour mettre leur argent dessus pensent. C’est une chose d’écrire quelque chose sur les réseaux sociaux, mais c’est différent quand tu mets ton argent.

Parmi les questions de Mise-O-Jeu les plus populaires, celle qui concerne Mark Stone est la plus décisive. 85% de l’argent parié sur cette question le voit se faire échanger par Ottawa. Pour le moment, on n’avait pas besoin de choisir sa prochaine destination, mais si c’était le cas, on peut imaginer que Nashville, Winnipeg et Calgary se retrouveraient parmi les favoris.

Lorsqu’on regarde ailleurs, on voit qu’il y a un peu moins de consensus qu’avec Mark Stone. Par exemple, 94% de l’argent parié sur Artemi Panarin se concentre sur quatre équipes, mais elles sont pas mal tous dans le même range avec les Prédateurs comme favori évident devant les Blue Jackets. C’est quand même bon de mentionner que le quart des parieurs qui se sont penchés sur cette question croit qu’il restera à Columbus.

L’autre vedette des Jackets qui pourrait bouger, Sergei Bobrovsky, sépare un peu plus les parieurs puisque l’argent est très égal sur la question demandant s’il sera échangé ou non. Il y a un mince avantage envers ceux qui croient qu’il bougera, mais c’est minime et c’est probablement dû au fait que tu gagnes deux fois ta mise avec cette option.

Après la nouvelle de la fin de la semaine, l’optimisme entourant Matt Duchene est pas mal moins présent. Lorsque les parieurs devaient choisir l’équipe de l’attaquant le 26 février, Ottawa a attiré environ autant d’argent que les Islanders et Columbus même s’il a la plus grosse cote parmi les joueurs disponibles pour rester en place. Les Sénateurs étaient bien loin derrière les options favorites pour ce dossier, soit Winnipeg et Nashville.

Finalement, dans le cas de Wayne Simmonds, il y a trois options qui ont attiré près de 90% de l’argent. Il s’agit des Bruins, qui sont extrêmement populaires, ainsi que du Lightning et des Flyers. Ces deux derniers ont attiré à peu près autant de paris, mais ils tirent clairement de la patte derrière des Bruins, qui sont clairement à la recherche d’un attaquant et qui raffolent des joueurs de son genre.