Les parieurs québécois croient encore à une victoire du Canadien

Embed from Getty Images

Le dernier match du Canadien n’a pas été trop payant pour Mise-O-Jeu. Montréal a battu Detroit alors qu’il n’y avait à peu près aucun pari sur leur adversaire et si cette bonne séquence se poursuit, ça pourrait être une autre soirée difficile chez Loto-Québec. Encore une fois dans cette course aux séries, les parieurs québécois supportent le Canadien.

Ce n’est pas à un aussi haut niveau que contre les Wings parce que les Islanders sont plus forts. D’ailleurs, le Canadien est négligé dans ce match et tu peux plus que doubler ta mise en pariant sur eux. Cette cote semble avoir attiré son lot de parieurs puisque 65% de l’argent parié sur cette partie est du côté du Canadien.

On ne s’attend toutefois pas à un match trop offensif entre ces deux équipes. Même si l’over a payé plus souvent que l’autre option dans la LNH cette saison, c’est l’option de moins de 5,5 buts qui a attiré un peu plus d’argent pour cette partie. Il faut dire que les Islanders ont la meilleure défense de la LNH cette saison.

Cette défense semble aussi affecter la confiance de certains parieurs parce que lorsqu’on ajoute la possibilité de parier sur le temps réglementaire ou supplémentaire sur Mise-O-Jeu, la confiance des parieurs baisse un peu. Montréal reste l’équipe la plus populaire avec 56% des paris sur une victoire de leur part dans cette question, mais ça diminue un peu parce que les Islanders sont plus populaires en temps réglementaire (40%) que dans le pari de base. J’imagine que ça veut dire que ceux qui croient que le Canadien va perdre sont plus confiants et qu’ils optent pour la plus grosse cote.

Comme tous les matchs d’ici la fin de la saison, ça en est un crucial pour le Canadien, mais celui-là l’est particulièrement. Avec une victoire en temps réglementaire, ils reviendraient à quatre points des Islanders, ce qui les rendrait atteignable pour eux dans la course aux séries. Le scénario inverse sortirait certainement les Islanders de la portée du Tricolore. Comme Montréal, attend qu’une équipe présentement en séries tombe pour prendre sa place, ce n’est pas un scénario à négliger.