Les Blackhawks enrichissent certains parieurs avec une séquence incroyable

Embed from Getty Images

Aux yeux de l’amateur moyen, la saison des Blackhawks n’est pas exceptionnelle. L’ancienne dynastie subit présentement les contrecoups de leurs bonnes années et ça fait en sorte qu’ils vont finir l’année dans la loterie au lieu des séries. Par contre, pour ceux qui aiment se tenir sur Mise-O-Jeu, c’est une toute autre histoire.

Chicago est présentement sur une séquence que l’on ne voit jamais dans le pari sportif. Il faut se rappeler que le but de Mise-O-Jeu est d’attirer autant d’argent sur les deux côtés d’un pari, mais les Blackhawks rendent ça impossible avec leur séquence actuelle.

Celle-ci concerne la question du nombre de buts dans les matchs des Hawks. La réponse à cette question a été « Plus de 6,5 » dans les 16 derniers matchs de Chicago. C’est incroyable parce que le chiffre de base habituel de ce côté est de 5.5, mais les Hawks marquent (et accordent) tellement de buts qu’on peut aller dans les totaux additionnels de Mise-O-Jeu (où les cotes sont meilleures) et on gagne quand même. Par exemple, pour leur prochain match, cet over a une cote de 1,7. On voit rarement des chiffres de la sorte lorsqu’on parle des rares séquences du genre.

Bien évidemment, il y a des parieurs au Québec qui en profitent, mais c’est encore pire aux États-Unis où un journaliste spécialisé a calculé qu’un parieur qui avait mis 100$ sur l’over qui a commencé cette séquence et qui pariait ses gains à chaque fois sur le match suivant serait rendu à 847 680,72$. Ce montant était avant le match de jeudi soir contre Buffalo (victoire de 5-4 de Chicago en fusillade), donc si on appliquait la cote de 1,7 à ce total, on en serait à 1 441 057,22$.

Je doute que quelqu’un ait appliqué cette stratégie et soit devenu millionnaire grâce à cette séquence, mais ça montre à quel point l’argent monte vite quand on parle de gains en ligne de la sorte. Rien n’assure qu’elle se maintiendra d’ici la fin de l’année, mais c’est la preuve qu’il ne s’agit pas des Devils de l’époque de Martin Brodeur et c’est bon à garder en tête si tu te cherches un lock sur Mise-O-Jeu.