Cinq joueurs qui pourraient rentabiliser ton pool annuel Mise-O-Jeu

Embed from Getty Images

Si tu es comme moi, tes chances de gagner le gros lot du pool annuel de Mise-O-Jeu sont inexistantes présentement. Par contre, ça ne veut pas dire que tu ne peux pas rentabiliser ta participation quand même. Le pool est séparé en six périodes et le gagnant de chaque période remporte 1000$.

Comme la dernière période commence aujourd’hui, c’est une bonne stratégie d’utiliser tous tes derniers changements disponibles pour gonfler ton équipe et espérer sortir 1000$ à la fin de la saison. Comme j’ai droit à cinq changements, j’ai choisi cinq joueurs et j’ai décidé de t’expliquer pourquoi ces cinq gars-là se sont ajoutés à mon équipe au cas où tu veuilles faire des changements toi aussi.

Mark Giordano – 6

Elias Lindholm – 5

Je commence avec un duo des Flames, qui constitue surtout un jeu pivot. Ce serait facile de te suggérer plein de gars du Lightning parce qu’ils remplissent le filet de façon incroyable, mais avec une aussi grosse avance dans le classement, on peut se demander si certains joueurs n’auront pas des jours de congé avant la fin de la saison, ce qui diminuerait notre capacité d’engranger des points. Ce sont aussi des gars populaires dans le pool, ce qui fait en sorte que c’est plus difficile de se séparer du lot.

Les Flames sont pas mal moins populaires, mais ils ont quand même la meilleure attaque dans l’Ouest avec 230 buts. Ils connaissent aussi de bons moments avec sept victoires consécutives, ce qui veut dire que c’est le bon moment de les ajouter à ton équipe. En plus, comme je le mentionnais, ils ne sont vraiment pas dans toutes les équipes du pool Mise-O-Jeu. Mark Giordano s’enligne tout droit vers un trophée Norris avec 60 points, mais il n’est choisi que par 12% des formations tandis que Lindholm est sur le meilleur trio de l’équipe en plus de faire partie de leur première unité d’avantage numérique. Malgré ça, il est dans 6% des équipes inscrites. Ce sont deux excellentes opportunités de faire beaucoup de points à bas prix.

Elias Pettersson – 5

À cause de sa blessure plus tôt cette saison, Pettersson est un gars qui sous-représenté dans le pool Mise-O-Jeu. Il ne coûte que cinq points et il a plus qu’un point par match, mais 70% des clubs contre qui tu vas compétitionner ne l’auront pas même si c’est une grosse aubaine. Les Canucks n’ont pas la grosse machine offensive, mais Pettersson est la raison pour laquelle les gens se déplacent à l’aréna, donc il sera mis dans des conditions gagnantes et comme il prouve depuis le début de la saison, il est certainement capable de produire dans ces circonstances. Il aura aussi la motivation de concrétiser son trophée Calder, ce qui fait en sorte qu’il ne devrait pas ralentir malgré la situation actuelle de l’équipe.

Thomas Chabot – 5

Chabot est le seul de ce texte qui est dans à peu près toutes les équipes, mais il y a encore un tiers des participants qui s’en passent. Comme c’est un gars qui avait 47 points en 56 matchs, il devrait être dans tous les clubs et si ce n’est pas ton cas, tu devrais remédier à la situation. C’est vrai qu’il sera moins bien entouré d’ici la fin de l’année, mais l’équipe lui donnera toutes les opportunités de pousser vers l’avant parce qu’ils sont justement à la recherche de production offensive et ce sera payant pour ton pool.

Sidney Crosby – 10

Tous ces joueurs à bas prix te permettent d’ajouter une vedette à ton équipe et dans ce groupe-là, Sidney Crosby est mon choix, Nikita Kucherov serait également un choix logique puisqu’il est incroyable, mais j’ai peur que le Lightning le limite d’ici la fin de la saison et de toute façon, ce n’est pas lui qui va te permettre de te séparer des autres. C’est une toute autre histoire avec Crosby, qui n’est que dans 8% des équipes du pool. C’est donc dire que s’il explose, tu vas en laisser la majorité derrière toi et c’est le but avec ces additions. J’aime les chances que ça arrive puisque les Penguins auront besoin de performances exceptionnelles de sa part pour faire les séries et il a tendance à livrer dans les grands moments…

Tags: