C’est le temps de parier contre les Golden Knights

Embed from Getty Images

Habituellement, le jeudi, je publie mes choix pour les matchs de la soirée dans la LNH. Par contre, dans la vie, il faut s’adapter et je vais sauter une semaine parce qu’au moment de commencer mon article, j’ai vu ce que je qualifierais comme mon pari préféré depuis le repêchage sur Mise-O-Jeu et je n’avais pas le choix de le partager.

Tu le sais, j’adore la gang de Mise-O-Jeu, mais ils se sont plantés sur celle-là et je veux le partager avec toi avant qu’ils comprennent la grossièreté de leur erreur et qu’ils la retirent du site. D’ailleurs, quand ils le feront, je ne chialerai pas parce que le simple fait que ce pari-là soit disponible au moment de l’écriture de ces lignes est incroyable.

Présentement, ils offrent un pari sur la place des Golden Knights en séries. Si tu paries sur leur absence en séries, tu doubles presque ta mise avec une cote de 1,9. Cette cote nous dit que si tu penses que Vegas a moins de 47,37% de chances de faire les séries, tu devrais parier là-dessus et je pense certainement ça.

En fouillant les modèles mathématiques qui prennent la force des équipes en compte, la plus haute chance de faire les séries que j’ai trouvée pour les Golden Knights est de 47% par HockeyViz. C’est la plus haute et de loin et même dans ce modèle, les Knights sont seulement classés au 12e rang en termes de probabilités, donc ce n’est pas une confiance élevée.

Dans les deux modèles où ma confiance est plus élevée (soit Salad de Manny Elk et celui de Dom Luszczyszyn de l’Athlétique), les chances des Knights sont respectivement de 32,3% et de 33%, ce qui correspond pas mal plus à ce que je pense. En plus, ce modèle ne prend pas en compte la vente de feu qui va venir à la date limite des échanges.

Maintenant que les mathématiques sont sorties du chemin, parlons un peu de hockey. J’adore l’histoire des Golden Knights et leur succès initial me fait apprécier mon over, mais il faut rester raisonnable. L’équipe vient présentement au deuxième rang de la Pacifique avec une fiche de 7-1, mais ça ne se maintiendra pas. Tout d’abord, trois de ces sept victoires sont venues en prolongation et si ces matchs vont de l’autre côté, ce qui n’aurait pas été si incroyable considérant le rôle du hasard dans ces rencontres, on aurait une autre histoire entre les mains.

Tyler Dellow a démontré pourquoi ils se fiaient trop sur le fond de leur alignement ainsi que sur les pourcentages tandis que Dom Luszczyszyn a ressorti qu’à chaque année, il y a une équipe qui part en fou pour manquer les séries (on salue le Canadien de 2015-16 au passage) en plus de noter qu’ils ont eu l’horaire le plus facile de la LNH avec des matchs à la maison contre des équipes faciles (Coyotes deux fois, Red Wings, Bruins et Sabres notamment). Ils ont seulement joué deux fois sur la route et lorsqu’ils s’éloigneront de Vegas, ils vont commencer à débouler dans le classement.

L’équipe apprécie le succès initial, mais ils ne se mentent pas non plus. Le plan était de faire les séries lors de la troisième année et ils vont maintenir le cap sur cette stratégie, ce qui veut dire que des gars comme James Neal, David Perron et Jonathan Marchessault vont finir par quitter l’équipe et à ce moment-là, l’attaque du club va en prendre un coup. C’est sans parler de la situation devant le filet où Oscar Dansk ne peut pas faire des miracles pendant trop longtemps et la vérité, c’est que derrière Fleury, ce club est extrêmement mince devant le filet.

Pour toutes ces raisons, ce pari est mon préféré de la saison. Il n’est pas assuré bien évidemment, mais à cause de tous ces facteurs, je crois que Mise-O-Jeu surévalue les chances des Knights et je vais en profiter. Je te conseille de faire de même.

Mon pari contre les Golden Knights