5 raisons pour lesquelles le Lightning est le pari à prendre en finale de la Coupe Stanley

getty

Lorsqu’on lit les prédictions des médias et des amateurs pour la finale de la Coupe Stanley, on se rend compte qu’il y a une tendance lourde qui ressort; presque tout le monde choisit les Blackhawks dans une série serrée. Ce n’est pas surprenant considérant le palmarès de Chicago ainsi que la force de leur conférence, mais ça ne veut pas nécessairement dire que c’est le bon choix.

On aime les chances du Lightning dans cette série et on a trouvé 5 raisons qui expliquent pourquoi on pense que c’est le pari à prendre sur Mise-O-Jeu pour cette série finale.

1. La cote

Tampa

[oboxads]

On commence avec le plus évident. Si les deux équipes avaient la même cote, ce serait pas mal plus difficile de choisir Tampa Bay et c’est pour ça qu’ils sont négligés. Par contre, on a l’impression qu’il sont un peu trop négligés. Chicago mérite certainement le statut de favori, mais pour parier sur les Hawks en espérant faire de l’argent, tu dois penser qu’ils ont plus que 64,52% de chances de gagner la Coupe Stanley.

Pour parier sur Tampa en espérant faire un profit, tu dois simplement croire qu’ils ont plus de 46,51% de chances de battre Chicago en finale. Je ne pense pas que les Hawks gagnent 2 séries sur 3 contre les Bolts, mais je suis prêt à parier que Tampa gagne près de la moitié de ses séries contre Chicago.

2. Ben Bishop et Steven Stamkos vs Chicago

Ça peut sembler bizarre de motiver un pari sur Tampa en parlant d’un gardien qui en est à sa première présence en séries et qui a été chancelant par moments, mais Ben Bishop a été solide lorsque son équipe a eu besoin de lui en séries.

Il a obtenu un blanchissage lors des deux matchs ultimes des siens et il est le premier gardien à avoir blanchi une équipe devant ses partisans lors des matchs 5 et 7 d’une série. Bishop risque de s’enfarger à une ou deux reprises, mais il va être répondre à l’appel quand ça va être le temps.

En plus, le gardien a le numéro des Hawks cette saison. Il a maintenu son 2e meilleur % d’arrêts (97%) et sa 2e meilleure moyenne de buts alloués (0,96) contre Chicago en 2 départs cette année. Les Sabres sont la seule équipe contre qui il a mieux fait et c’est très serré. On peut donc dire qu’il n’a pas trop peur de Toews, Kane et compagnie.

Bishop n’est pas le seul qui aime jouer contre les Hawks. Stamkos excelle aussi contre l’équipe de Joel Quenneville. En 9 matchs contre Chicago en carrière, Stamkos a amassé 11 buts et 6 passes. Les Hawks sont ceux contre qui l’attaquant marque le plus de buts par match (1,5) et ils sont au 2e rang derrière les Nucks au niveau des points par rencontre (1,88).

Il ne gardera pas cette cadence, mais l’attaquant a marqué dans 6 de ses 9 derniers matchs et il a un point dans 9 de ses 12 dernières rencontres. Il joue donc assez bien présentement et le reste de sa carrière nous indique que les Hawks ne devraient pas être ceux qui stopperont cette séquence.

3. L’avantage de la glace

4 des 7 matchs de cette série se joueront à Tampa Bay, ce qui est important puisque les Bolts étaient la meilleure équipe de la ligue à la maison cette saison. Les Hawks se classaient au 9e rang à ce niveau, donc on a deux équipes qui font bien devant leurs partisans.

Ça s’est poursuivi en séries pour les Hawks, qui sont 7-1 au United Center jusqu’à maintenant et un peu moins pour Tampa (5-5). Même avec cette performance moyenne de la part de Tampa, il n’y a pas de doute qu’ils sont avantagés de ce côté, particulièrement si ça se rend jusqu’à la limite.

Les deux premiers matchs au Amalie Arena sont également intéressants au niveau du pari pour la série puisque si Tampa en prend pleinement avantage, les parieurs voulant diminuer leur risque avec un hedge sur Chicago vont avoir une occasion incroyable devant eux avant le 3e match. Cet avantage de la glace est donc doublement attirant.

4. La fatigue

Un des avantages de Chicago par rapport à Tampa est le nombre de matchs nécessaires pour se rendre à la finale (17 vs 20). Par contre, cet argument a été grandement mis en doute par la finale de l’an passé entre les Rangers et les Kings alors que les deux avaient eu besoin d’au moins 20 matchs pour s’affronter en finale.

En plus, malgré cette différence de 3 matchs, les Hawks ont joué plus de minutes à cause de leurs prolongations. Il y a aussi le fait que Quenneville a tendance à sur-utiliser son top 4 à la défense, ce qui pourrait finir par affecter des gars comme Seabrook ou Oduya.

5. Les maths

Deux des modèles mathématiques les plus efficaces des séries éliminatoires de 2015 ont été ceux du Regressed GF% (11-3) et de Puck Prediction (12-2). Les deux donnent un petit avantage à Tampa Bay (54,6% pour Regressed GF% et 51,93% pour Puck Prediction). Ce n’est pas incroyable, mais c’est pas mal mieux que ce que la cote indique et c’est suffisant pour moi.

Si ces 5 raisons t’ont convaincu que Tampa était le bon choix ou t’ont confirmé que tu avais raison en favorisant Chicago, tu peux mettre de l’argent derrière ta prédiction sur Mise-O-Jeu.