10 paris sur les attaquants de la LNH

Embed from Getty Images

La saison de la LNH approche, ce qui veut dire que la saison des pools est encore plus près. Si tu es un maniaque de hockey comme moi, une bonne partie de ta recherche est déjà faite et c’est ce qui fait en sorte que lorsque Mise-O-Jeu a publié ses paris sur les joueurs individuels, j’étais prêt. Au total, j’ai pris dix attaquants et cinq défenseurs.

Je me concentre sur les attaquants aujourd’hui alors que les défenseurs vont attendre demain parce que je trouvais que 15 paris étaient un trop gros nombre pour un texte. Même si tu n’es pas un parieur, je pense que c’est le genre de truc qui peut t’intéresser parce ce sont des choix que tu pourrais avoir à faire à la table de repêchage.

Avant de commencer, je veux aussi noter que je sais que j’ai pris tous des favoris dans ce texte, mais ça peut être expliqué par deux raisons. Tout d’abord, j’ai déjà parié dessus et ça a changé certaines cotes parce que Mise-O-Jeu sait ce qui s’en vient avec le public de 25stanley. Ensuite, il y a tellement d’options que je me suis limité à celles qui m’intéressaient et on parle souvent de favori.

Finalement, juste noter que les projections de Dom Luszczyszyn de l’Athlétique ont été mon outil de travail principal pour ma recherche et si tu es prêt à dépenser quelques $, c’est un outil capital pour ta préparation de pool. En plus, une bonne partie des revenus va à de bonnes causes.

On commence avec ma plus petite cote, mais c’est juste plaisant de compter pour Connor McDavid. Il est tellement électrisant sur la glace que tu ne t’ennuies jamais en le regardant. En plus, à moins qu’il se blesse, il devrait facilement gagner cette course. Ce pari-là t’offre donc une bonne opportunité de compter pour le joueur le plus spectaculaire de la ligue avec une forte possibilité de profit.

Parlant de blessure, Stamkos a de la difficulté à rester sur la glace tandis que c’est difficile d’en demander trop à John Tavares cette année avec les questions constantes des médias qui vont visiter les Islanders. C’est sans parler de la possible transaction à la date limite qui le forcerait à s’adapter et qui pourrait lui coûter des matchs. Ce pari offre le plus gros écart dans les projections de Luszczyszyn alors que Kucherov est au-dessus de 85 points tandis que Stamkos et Tavares sont autour de 70 points.

Alex Wennberg m’intéressait vraiment à cause de l’arrivée d’Artemi Panarin et de sa capacité incroyable à obtenir des mentions d’aide. J’ai toutefois plutôt opté pour Jonathan Huberdeau dont on connait déjà la chimie avec Aleksander Barkov. MacKinnon est probablement celui des trois qui a le plus gros potentiel pour exploser avec une saison de 80 points, mais il a aussi une variance incroyable parce que l’équipe autour de lui est incroyablement suspecte, donc je vais l’éviter.

J’aime plus les Coyotes que la moyenne et je suis de l’autre côté du spectre en ce qui concerne les Rangers. Ça affecte probablement mon pari ici. J.T. Miller est présentement placé sur le troisième trio de New York, donc je ne sais pas trop ce qu’il fait là tandis que Zibanejad risque d’être affecté par la profondeur rapidement vieillissante des Rangers. L’arrivée de Desharnais va probablement lui coûter des missions offensives alors que le départ de Stepan lui en ajoutera des défensives. Ce n’est rien de bon pour la production offensive. Pendant ce temps-là, Stepan pourrait se retrouver avec Max Domi, ce qui a le potentiel d’être une combinaison performante.

Ce pari-là en est un d’opportunité. On sait déjà que Viktor Arvidsson sera sur le premier trio avec Ryan Johansen et Filip Forsberg alors que Nino Niederreiter aura un rôle plus défensif avec le Wild tandis que Cam Atkinson ne sait pas s’il va rester avec Wennberg et Panarin. En plus, les chiffres d’Arvidsson dans les mineures nous laissent croire que la dernière saison n’était pas une anomalie, mais plutôt un avant-goût de ce qui s’en vient.

Dadonov est intéressant à cause de sa place dans l’alignement des Panthers, mais comme c’est le cas pour Atkinson, rien ne garantit qu’il y restera trop longtemps et s’il est rétrogradé, sa production offensive risque de diminuer grandement. En plus, les chiffres de Shipachyov dans la KHL sont beaucoup plus impressionnants. J’ai délaissé Marchessault un peu pour la même raison que Tavares; la date limite me fait peur dans son cas.

Boeser est le plus « petit » nom du groupe, mais il a quand même un talent indéniable. Il a quand même inscrit cinq point lors de ses neuf premiers matchs dans la LNH l’an passé. L’alignement de Vancouver lui offre également une chance de percer le top six, ce qui sera plus difficile pour Ho-Sang, et de joueur avec des gars décents, ce qui semble plus compliqué au Colorado.

Je sais qu’on assume que Dylan Strome fera l’équipe en Arizona parce qu’il devrait le faire, mais son coup de patin inquiète encore. De toute façon, même s’il fait le club Keller risque d’avoir plus d’opportunités que lui en Arizona en plus d’avoir un potentiel offensif plus important. Pour ce qui est de Hischier, il risque de s’ennuyer de l’alignement de Halifax avec les Devils.

Je sais que l’Avalanche aime Rantanen, mais je garde mon argent loin du Colorado jusqu’à nouvel ordre. Ce pari-là est surtout sur le potentiel offensif de Mantha, qui pourrait définitivement exploser cette année si les Wings lui donnent sa chance. En regardant l’alignement de Detroit, on est en droit pourquoi ce ne serait pas le cas.

Maintenant que Danault a perdu son poste sur le premier trio à cause de Jonathan Drouin, c’est juste logique de prendre celui qui reste avec le 92 et le 67. Pour citer Luszczyszyn une dernière fois, Gallagher risque de rebondir cette année et bien que j’aime Lehkonen, si c’est le cas, il ne sera pas capable de le suivre, tout comme Danault sans Pacioretty.

Tags: