Nos paris sur les surprises dans la course aux séries

Embed from Getty Images

Maintenant qu’on a couvert toutes les positions du pool Mise-O-Jeu, c’est le temps de revenir aux paris sur les équipes de la LNH parce que ce ne sont pas les options qui manquent de ce côté. J’ai déjà parlé des over, under et des champions de division, mais c’est le temps de s’attaquer aux surprises dans la course aux séries.

Les paris qui suivent te permettent donc de plus que doubler ton argent investi, mais ils comportent également certains risques. Dans deux cas en particulier, je parie sur le scénario le plus improbable, mais la cote est tellement tentante que ça vaut la peine.

Ce n’est toutefois pas celui-là. Si je suis prêt à mettre de l’argent sur un titre de la division Métropolitaine, je suis certainement prêt à investir sur leur présence en séries. C’est loin d’être la première fois que j’en parle, mais au cours des dernières années, tout ce qui leur manquait, c’est quelques arrêts devant le filet et c’est ce qu’ils ont été cherchés cet été. Ils sont donc prêts à faire la lutte dans une division bien remplie et les fans vont finalement avoir la chance de faire connaissance avec les Jaccob Slavin et Brett Pesce de ce monde.

C’est l’un des paris où je pense que j’ai le scénario le plus improbable, mais les chances des Coyotes de faire les séries sont plus que 23,53% cette saison. Les acquisitions de Stepan, Hjalmarsson, Demers et Raanta donnent du support à l’alignement partout où ils en avaient besoin et dans une division Pacifique en transition, ils ont le noyau pour faire du bruit. C’est sans parler de l’apport de Clayton Keller et Dylan Strome qui pourraient donner la production offensive nécessaire pour que l’on se plaigne de la qualité de leur glace vers la fin du mois d’avril.

Comme ça a été le cas pour les Hurricanes et les Coyotes cet été, les Jets ont fait l’acquisition d’un gardien et bien que Steve Mason ne semble pas être la solution à long terme, il devrait améliorer leur situation actuelle et avec leur production offensive (7e plus grand nombre de buts marqués l’an passé), c’est tout ce dont ils ont besoin. La discipline sera un autre gros problème à surveiller de leur côté, mais ils semblent avoir travaillé là-dessus pendant le camp en amenant un officiel à la retraite. Avec des arrêts et un peu de discipline, il n’y a aucune raison pour laquelle les Jets devraient manquer le bal printanier à nouveau.

Et les Blackhawks pourraient bien être la formation qui leur laissera leur place. Je comprends que c’est un choix controversé et il est dans la même catégorie que celui des Coyotes dans le sens que leur présence en séries est plus probable que non, mais la cote est trop haute pour être évitée. Je comprends pourquoi elle est si haute parce qu’avec leur succès, Toews, Kane, Keith et Crawford ont mérité notre respect au cours des années. Ceci étant dit, quand ils regardent autour d’eux dans le vestiaire, ils doivent se demander où est l’aide.

Le départ de Marian Hossa a été comblé par l’arrivée de Brandon Saad, mais ce dernier a coûté Artemi Panarin et il faudra que les Hawks trouvent une autre perle pour le remplacer sans quoi une bonne partie de leur attaque part en flamme. Leur défense a aussi pris un coup avec le départ de Hjalmarsson et Connor Murphy n’est pas le gars pour le remplacer. C’est encore moins le cas de Brent Seabrook, qui n’est plus capable de suivre dans un rôle de deuxième paire. Le groupe de quatre joueurs va tout faire pour tirer cette équipe-là en séries et ils ont le talent pour le faire, mais ce ne sera pas facile et une blessure est si vite arrivée…

Parlant d’équipes dont le succès passé enfle la valeur aux yeux des fans et des preneurs aux livres, les Kings de Los Angeles font dire bonjour. Lorsqu’on regarde leur alignement, on se demande où est la profondeur ainsi que la vitesse; deux éléments dont l’absence peut te faire très mal en 2017. En plus, ils ont changé d’entraîneur et même si Darryl Sutter n’est pas idéal pour l’attaque de son club, j’ai l’impression qu’il aidait un club dont le talent manque clairement et j’ai hâte de voir ce que John Stevens va faire à sa place. On parle aussi d’une équipe qui a connu pas mal de succès en prolongation et ça a tendance à fluctuer au cours des années, donc ils pourraient y perdre quelques points. Ce sont des points précieux qu’ils ne peuvent pas se permettre d’échapper dans la course aux séries avec l’émergence des Oilers, des Flames et des Coyotes.

En passant, tous mes paris (et conseils pour le pool Mise-O-Jeu) se retrouvent ici. 

Tags: