Nos paris du jeudi

Embed from Getty Images

Les paris du jeudi est une chronique hebdomadaire dans laquelle je ressors les paris qui me semblent les plus intéressants dans la LNH. Pourquoi le jeudi? Parce que c’est souvent une journée remplie de matchs et que c’est plaisant de faire un peu d’argent avant la fin de semaine. La nouveauté de l’année, c’est que je vais inclure un lock que je vais jumeler à tous les paris suggérés afin de suivre l’argent que tu aurais fait en pariant 10$ sur mes choix jumelés au lock. Pourquoi le lock au lieu du match en réglementaire? Parce qu’il y a trop de matchs en prolongation et que tu veux cheerer pendant le trois contre trois. 

Fiche de l’année : 22-29
Perte annuelle : 210,87$

Malgré cette fiche, si tu suis mes choix de hockey cette saison, tu te débrouilles quand même bien (à cause de mon appétit pour les négligés). Ceci étant dit, si tu me suis sur les locks, je suis franchement désolé. Les trois dernières semaines auraient dû ramener cette chronique près de la respectabilité, mais à la place, on a coulé à cause de deux matchs de basketball.

Lock de la semaine

Je fais confiance aux Warriors pour stopper cette chute aux enfers. Les Mavericks ne sont pas vraiment menaçants et comme Golden State, il n’ont pas leur point guard. Les absences de Green et Curry pourraient faire peur, mais ils ont gagné leurs 7 derniers matchs tandis que les Mavs ont une putride fiche de 2-10 sur la route cette année.

Mes paris

Ne regarde pas trop vite, mais les Sabres ont des points dans leurs quatre derniers matchs. C’est un club qui joue beaucoup mieux et Robin Lehner a eu son mot à dire là-dedans, lui qui a le même % d’arrêts que Brian Elliott cette saison. L’avantage numérique a également marqué dans les trois derniers matchs, ce qui résout un problème ridicule à Buffalo. Les Flyers jouent du meilleur hockey ces temps-ci, mais pas assez pour mériter cette cote.

Les Bruins jouent aussi du gros hockey ces temps-ci avec 9 gains en 11 matchs, mais je vais me garder une petite gêne avec une équipe sur un deuxième match en deux soirs après avoir eu toute la misère du monde à battre les Red Wings. Les Caps sont aussi en feu avec 8 victoires lors de leurs 10 dernières parties et même s’il fait bien cette année, Anton Khudobin reste Anton Khudobin alors que c’est Braden Holtby de l’autre côté. Il n’y aurait pas dû avoir de favori dans ce match-là, donc je saute sur les Caps.

Jesper Bratt et Nico Hischier connaissent des débuts de carrière impressionnants, mais il est probablement trop tôt pour leur demander de tirer le premier trio comme ce sera le cas jeudi soir. De son côté, le Canadien sait qu’il doit gagner cette rencontre après un long congé parce que l’écart avec les séries s’est élargi pendant cette pause. J’ai l’impression que le Canadien va marquer 2 ou 3 buts et ça va être suffisant pour Carey Price.

Les Jets viennent de bénéficier d’une pause après une séquence folle de 28 jours au calendrier et j’ai l’impression que ce repos pourrait être salutaire pour l’équipe qui commence finalement à perdre quelques rencontres. Les absences de Byfuglien et Enstrom pourraient faire mal, mais Winnipeg compte sur quelques autres bons défenseurs pour prendre le lead et s’il y a une attaque qui peut faire mal paraître Corey Crawford, c’est bien celle de Winnipeg.

Les Panthers vont vouloir venger leur revers de 7-3 à la maison et c’est une mauvaise nouvelle pour le Colorado puisque les Panthers ont obtenu des points au classement dans leurs cinq autres dernières parties. D’ailleurs, c’était la seule victoire de Semyon Varlamov depuis le début du mois de décembre, lui qui conserve un % d’arrêts ronflant de 89,5% depuis le début du mois. De l’autre côté, James Reimer s’est finalement ressaisi au cours des deux derniers matchs des siens.

À chaque fois que je peux presque doubler ma cote contre Laurent Brossoit, je vais le faire. Il n’est tout simplement pas un gardien de la LNH et même si les Preds ont joué hier soir, c’était une victoire facile contre les Canucks pendant laquelle ils ont pu rouler le banc. Ils devraient donc arriver à Edmonton avec des jambes relativement fraîches. C’est quand même un quatrième match en six jours pour les Oilers en plus d’être un retour à la maison, ce qui veut dire qu’ils pourraient commencer lentement et ce serait à l’avantage des Preds.

C’est un pari que tu vas perdre plus souvent que tu vas gagner évidemment, mais la cote en vaut la peine. Le Lightning est surévalué après leur départ de feu tandis que les Coyotes ont fait ce qu’une équipe de la LNH n’avais jamais fait auparavant avec 21 matchs sur la route lors des 66 premiers jours du calendrier. Maintenant que les matchs à la maison sont arrivés, ils vont se remettre à gagner et c’est à nous d’en profiter.

Marc-André Fleury ne perdra pas contre ses anciens coéquipiers à la maison. En plus, c’est le seul voyage des Penguins à Vegas cette saison, donc j’imagine qu’ils en ont bien profité et ça devrait aider les Golden Knights. Les Penguins sont professionnels, mais ils savent aussi que la saison régulière n’est pas si importante que ça. Ce sera le retour au jeu de Matt Murray pour Pittsburgh, mais il n’a pas arrêté 90% des tirs sur la route cette saison.

Tags: