Wild: Devan Dubnyk en furie contre l’arbitrage en fusillade

LNH
Crédit photo - Sportsnet

Alors que les directeurs généraux sont réunis à Boca Raton, en Floride, le gardien du Wild Devan Dubnyk a envoyé un message clair à la ligue mardi soir.

Le vétéran de 32 ans estime que les arbitres ne font pas leur travail en fusillade.

 

Deux défaites similaires

Il faut dire que le Wild vient de perdre deux matchs de suite face aux Predators en fusillade. Dimanche et mardi, Ryan Johansen a joué les héros grâce à un but en tirs de barrage. Les deux fois, il a trouvé le fond du filet en s’élançant au ralenti devant le gardien du Wild.

Dimanche

Mardi

Dimanche, c’est Alex Stalock qui était devant le filet alors que Dubnyk était en poste pour le match de mardi.

Ce dernier a qualifié de risible le fait que la ligue permette ce genre de buts en fusillade. Selon lui, Ryan Johansen a arrêté d’avancer afin de jongler avec la rondelle. Devan Dubnyk estime que les arbitres n’auraient pas dû accepter ces deux buts.

 

Des défaites coûteuses?

Les critiques de Dubnyk surviennent alors que le Wild est au plus fort de la lutte pour une place en séries. La formation du Minnesota détient actuellement la dernière «Wild Card» dans l’Est, deux points devant l’Avalanche. Les Coyotes sont également dans la course, trois points derrière le Wild avec un match de plus à disputer.

Les défaites en fusillade face aux Preds pourraient donc venir hanter le Wild en fin de saison, puisque le classement s’annonce serré jusqu’à la fin de la saison.

D’ailleurs, le Wild en arrache en fusillade cette année, avec une fiche de 1 victoire et 4 défaites.