Une victoire bien méritée pour les Bruins dans le match #1 de la finale

Embed from Getty Images

Les Bruins étaient déjà les favoris des experts pour la finale de la Coupe Stanley et ça ne changera certainement après le premier match. Boston l’a gagné au score de 4-2, qui est un peu sévère parce que Marchand a marqué dans un filet désert, mais ça aurait pu être bien pire sans un autre bon match de Jordan Binnington. C’est quand même une huitième victoire de suite pour Boston.

Après les 21 premières minutes qui ont permis à St-Louis de prendre une avance de 2-0, les Bruins se sont réveillés et à partir de ce moment-là, les Blues n’avaient plus de chance. Les lancers ont été 30-12 en faveur de Boston dans les 40 dernières minutes et ça leur a permis de remonter ce déficit en route vers une victoire.

C’est Sean Kuraly qui a marqué le but gagnant en début de troisième période en contrôlant un retour avec son patin avant le placer sur sa palette et de la mettre dans le filet avant que Binnington ne puisse réagir. En plus de Marchand dans un filet désert, Connor Clifton et Charlie McAvoy ont marqué pour Boston. Pour St-Louis, Brayden Schenn a participé aux deux buts des siens.

La grosse histoire qui pourrait sortir de ce match est toutefois survenue dans les toutes dernières minutes de la rencontre alors que Zdeno Chara a quitté vers le vestiaire après avoir bloqué un lancer avec son bras gauche. Il était visiblement en douleur et comme c’était à la fin, il n’est pas revenu au jeu. Le défenseur format géant n’est plus le joueur qu’il a déjà été, mais c’est tout de même un gros morceau pour Boston. Il avait d’ailleurs manqué un match contre les Hurricanes dans la série précédente. C’est donc possible que les bienfaits de la longue pause aient été anéantis par ce lancer bloqué.

AJOUT : Après le match, Chara a dit qu’il était correct et que c’était juste une coupure.

Le but gagnant des Bruins

La blessure de Chara