Un contrat-pont pour Anthony Beauvillier

LNH
Crédit photo - Sportsnet

Les Islanders ont réglé leur dernier dossier d’importance mercredi. La formation new-yorkaise a accordé un contrat de deux ans à l’attaquant québécois Anthony Beauvillier.

L’ancien des Cataractes empochera 2,1 millions par saison.

 

Anthony Beauvillier

Choix de première ronde des Islanders en 2015, 28e au total, Beauvillier a disputé sa première saison dans la LNH en 2016-2017. Il avait alors récolté 9 buts et 15 passes en 66 matchs. La saison suivante, non seulement il n’a pas connu de guigne de la deuxième année, mais il a en plus connu une excellente progression. Le joueur natif de Sorel-Tracy a terminé la campagne avec 21 buts et 15 passes en 71 rencontres.

Puis l’an dernier, sa production offensive a un peu baissé, mais il a tout de même obtenu 28 points en 81 parties, dont 18 buts. Il a ajouté 1 but et 1 passes en 8 matchs éliminatoires.

Avant de faire le saut dans la LNH, Anthony Beauvillier avait connu beaucoup de succès avec les Cataractes.

Trois saisons avec les Cataractes

  • 2013-2014 | 9 buts, 24 passes en 64 matchs | -27
  • 2014-2015 | 42 buts, 52 passes en 67 matchs | +16
  • 2015-2016 | 40 buts, 39 passes en 79 matchs | +21

Anthony Beauvillier s’est également démarqué lors des séries 2016 de la LHJMQ. Il avait alors inscrit 15 buts et 15 passes en 21 matchs éliminatoires.

 

Mon grain de sel

Le contrat qu’il a signé avec les Islanders mercredi n’est certes pas celui d’un marqueur de 20 buts. Si sa production offensive de l’an dernier avait été supérieure à celle de l’année précédente, il y a fort à parier que Beauvillier aurait signé un contrat plus lucratif et à plus long terme. Jusqu’à présente, l’attaquant québécois a prouvé qu’il était capable de marquer des buts, mais n’a pas suffisamment produit et progressé pour se mériter une entente de plusieurs saisons.

Dans les circonstances, son nouveau contrat est parfait pour lui. Il aura deux ans pour faire ses preuves, s’établir comme un véritable marqueur de 20 buts ou plus encore et augmenter sa production offensive. S’il réussit tout ça, il empochera beaucoup plus que 2,1 millions par saison lors de son prochain contrat.