Torey Krug n’a pas besoin de casque pour livrer des mises en échec percutantes

Torey Krug n’est peut-être pas le plus gros joueur des Bruins, mais c’est un gars qui aime quand même bien le jeu physique. Après tout, c’est quand même un gars des Bruins. Il l’a prouvé encore une fois dans le premier match de la finale de la Coupe Stanley avec une séquence qui lui a valu plusieurs célébrations lors de son retour au banc.

Ça a commencé avec une mêlée devant le filet avec David Perron pendant laquelle il a perdu son casque. Il était visiblement en furie après la séquence et il a décidé de sortir cette frustration sur le jeune Robert Thomas. Il l’a ramassé avec une percutante mise en échec qui n’a pas été punie, surtout parce qu’elle était en troisième période d’un match d’un but en finale de la Coupe Stanley. Ceci étant dit, ce ne sont pas les friands de jeu robuste qui vont s’en plaindre.

De toute façon, après la mêlée devant le filet, c’était clair que les arbitres n’allaient pas rien appeler sauf si c’était majeur. Malheureusement pour lui, Samuel Blais a dépassé les limites des officiels quelques minutes plus tard en étant puni pour obstruction à l’endroit de Charlie Coyle. Il faut dire que c’était aussi lui qui avait attiré la seule pénalité des Bruins dans cet engagement lorsque sa tête avait reçu le coup de coude de David Krejci.

La mise en échec de Torey Krug