Tomas Hertl et Martin Jones permettent à San Jose de pousser la série à la limite

Embed from Getty Images

Après la victoire de San Jose dans le cinquième match, Tomas Hertl a déclaré que les Sharks étaient la meilleure équipe et qu’ils allaient forcer la tenue d’un septième match. Dimanche soir, il a rempli sa promesse en marquant le but gagnant en deuxième prolongation alors que San Jose était en désavantage numérique. C’était le premier but gagnant en désavantage numérique dans l’histoire de la LNH parmi les matchs qui ont eu besoin de plus d’une prolongation. On aura donc deux matchs ultimes mardi soir.

Barclay Goodrow était probablement le joueur des Sharks le plus heureux de ce but gagnant puisque c’est lui qui était au banc des punitions. Je peux difficilement penser à une position plus stressante que le banc des punitions dans une deuxième prolongation pendant que ton club fait face à l’élimination. L’Avalanche, qui attend le gagnant de cette série, ne se plaindra pas non plus de ce match supplémentaire.

Martin Jones était un joueur hautement critiqué dans les quatre premiers matchs de cette série, mais avec son équipe au pied du mur, il s’est vraiment bien relevé. Il a d’ailleurs établi un record d’équipe dans ce match avec une performance de 58 arrêts. C’est lui qui a permis à son club de rester dans cette série et ça devrait annuler quelques-unes de ses bourdes de la semaine dernière. Ça change vite en séries!

Le but gagnant de Tomas Hertl