Todd McLellan est le quatrième entraîneur à perdre son poste cette saison

LNH
Embed from Getty Images

On a vu deux renvois d’entraîneurs en moins de 12 heures dans la LNH. Après Mike Yeo, c’est au tour de Todd McLellan de se faire montrer la porte. Son remplaçant sera Ken Hitchcock. Il restait une autre saison après celle-là au contrat de McLellan qui lui donnait un salaire annuel de 3 M$. Il aura donc le temps de choisir sa prochaine opportunité.

C’est probablement un geste de désespoir pour Peter Chiarelli, qui risque d’être le prochain à perdre son poste. L’alignement qu’il a bâti autour de McDavid n’est tout simplement pas fait pour la LNH d’aujourd’hui et c’est incroyable de penser qu’un club qui compte sur le meilleur joueur de la ligue ait autant de difficultés à gagner des matchs.

Ce geste fait en sorte que la dernière victoire de Todd McLellan derrière le banc des Oilers a été celle de 6-2 contre le Canadien mardi dernier. Après ça, Edmonton a perdu contre Calgary et Vegas. Ça semble avoir été de trop pour la direction, qui a décidé de passer à autre chose. En quatre saisons avec les Oilers, il a gagné 123 de ses 266 matchs de saison régulière en plus de gagner une ronde lors de son seul passage en séries. C’est évidemment une déception, mais encore une fois, il ne pouvait pas faire de miracles avec son alignement.

Le choix de Ken Hitchcock en est un particulier puisque le coach était supposé être à la retraite. En plus, il est surtout reconnu pour son travail défensif et on aurait plutôt pensé qu’un club bâti autour de Connor McDavid lui aurait donné les outils pour produire offensivement. C’est certainement une bonne nouvelle pour les autres joueurs de la LNH qui visent le Art Ross parce que c’est difficile de voir le #97 maintenir sa production offensive dans le système rigide de son nouvel entraîneur.