Qu’ont fait les 5 dernières équipes championnes de la Coupe Stanley à la date limite des transactions?

LNH
Crédit photo - NHL.com

La date limite des transactions de la LNH est un moment charnière dans une saison. Les équipes prétendantes à la Coupe Stanley en profitent souvent pour ajouter des éléments à leur formation. Pourtant, on a l’impression qu’il n’y a pas beaucoup d’échanges significatifs.

La date limite des transactions est-elle vraiment importante ? Fait-elle la différence entre gagner la Coupe Stanley ou mordre la poussière?

Afin de tenter de répondre à cette question, voici les échanges réalisés autour de la date limite des transactions par les 5 dernières équipes à avoir mis la main sur la Coupe.

2018 – Capitals

Les Capitals ont procédé à deux transaction en février 2018. Washington a fait l’acquisition du défenseur des Blackhawks Michal Kempny contre un choix de troisième ronde.

Celui-ci a été le 9e joueur et le 4e défenseur le plus utilisé des Capitals durant les séries 2018. C’est vrai qu’il n’a pas eu un apport offensif majeur (5 points en 24 matchs, différentiel de +1), mais il a eu son utilité pour les Caps.

Le 21 février 2018, les Capitals ont procédé à leur dernière transaction de la saison. Washington a mis la main sur le défenseur Jakub Jerabek, des Canadiens. Ils ont cédé en retour un choix de 5e ronde en 2019.

Le Tchèque n’a pris part qu’à deux rencontre éliminatoires. Il a récolté une mention d’aide et a conclu ces deux matchs avec un différentiel de -1.

2017 – Penguins

En 2017, les Penguins ont été plutôt actifs sur le marché des transactions à l’approche de la date limite.

Le 23 février, Pittsburgh a fait l’acquisition du défenseur Ron Hainsey. En retour, les Hurricanes ont mis la main sur l’attaquant Danny Kristo ainsi qu’un choix de deuxième ronde en 2017.

En 25 matchs éliminatoires, Hainsey a obtenu 8 points et a cumulé un différentiel de +5. Le vétéran a été le 2e joueur le plus utilisé des Penguins, passant en moyenne 21m07 sur la glace par rencontre.

Le 1er mars, les Penguins sont allés cherchés un autre défenseur, Mark Streit. En retour, ils ont envoyé au Lightning un choix de 4e ronde en 2018.

Le Suisse n’a pas été beaucoup utilisé. Il a pris part à 3 rencontres durant lesquelles il a amassé deux mentions d’aide et un différentiel total de -2. Son temps de glace moyen a été de 15m03.

Également le 1er mars, les Penguins ont mis la main sur le défenseur Frank Corrado des Maple Leafs. Ils ont cédé aux Leafs Eric Fehr, Steve Oleksy et un choix de 4e ronde en 2017.

Frank Corrado n’a toutefois disputé aucun match en séries.

2016 – Penguins

En 2016, les Penguins ont effectué trois transactions autour de la date limite. D’abord, le 27 février, le défenseur Justin Schultz a pris le chemin de Pittsburgh. En retour, les Oilers ont obtenu un choix de 3e ronde en 2016.

Deux jours plus tard, les Penguins ont fait l’acquisition de l’attaquant Sergei Plotnikov. Les Coyotes ont obtenu en retour Mathias Plachta et un choix de 7e ronde en 2017.

Et toujours le 29 février, les Penguins ont procédé à une autre transaction avec les Coyotes. Ils ont obtenu les services des attaquants Dustin Jeffrey et Dan O’Donoghue ainsi que du défenseur James Melindy. En retour, Matia Marcantuoni a pris le chemin de l’Arizona.

Justin Schultz a pris part à 15 rencontre éliminatoires. Il a récolté 4 passes et a cumulé un différentiel de +1. Il a été le 17e joueur le plus utilisé des Penguins, avec un temps de glace moyen de 13m01.

Les quatre autres acquisitions des Penguins (Plotnikov, Jeffrey, O’Donoghue et Melindy) n’ont pas disputé un match éliminatoire avec les Penguins en 2016.

2015 – Blackhawks

En 2015, les Blackhawks ont procédé à 4 échanges au cours de la dernière semaine avant la date limite des transactions.

Le 26 février, Chicago a d’abord mis la main sur l’attaquant Spencer Abbott et ont cédé T.J. Brennan aux Maple Leafs.

Le lendemain, les Hawks ont fait l’acquisition du défenseur Kimmo Timonen. Ils ont envoyé en échange un choix de 2e ronde(2015) et un choix conditionnel de 4e ronde (2016) aux Flyers.

Le 28 février, les Blackhawks ont cédé Klas Dahlbeck et un choix de première ronde en 2015 afin d’obtenir les services d’Antoine Vermette.

Finalement, le 2 mars, Andrew Desjardins a pris le chemin de Chicago tandis que les Blackhawks ont envoyé Ben Smith et un choix de 7e ronde en 2017 aux Sharks de San Jose.

Le défenseur Kimmo Timonen a pris part à 18 rencontres éliminatoires. Il n’a récolté aucun point et a terminé les séries avec un différentiel de +1, après avoir passé une moyenne de 8m40 sur la patinoire.

Antoine Vermette a récolté 7 points en 20 matchs de séries, avec un temps de jeu moyen de 13m08 sur la glace.

Pour sa part, Andrew Desjardins a disputé 21 parties éliminatoires, récoltant 4 points et un différentiel total de -4. Il jouait en moyenne 13m56 par match.

Quant à Spencer Abbott, il n’a pas joué une seule rencontre éliminatoire avec les Blackhawks.

2014 – Kings

En 2014, les Kings ont procédé à pas moins de trois transactions le jour même de la date limite des transactions.

Le 5 mars, ils ont d’abord envoyé Nicolas Deslauriers et Hudson Fashing aux Sabres. En retour, L.A. a obtenu le défenseur Brayden McNabb, l’attaquant Jonathan Parker et deux choix de deuxième ronde (2014 et 2015).

Ils ont par la suite fait une acquisition majeure, celle de l’attaquant Marian Gaborik. En retour, les Kings ont envoyé Matt Frattin, un choix de 2e ronde et un choix conditionnel de 3e ronde aux Blue Jackets.

Puis, la formation californienne a conclu la journée en obtenant l’attaquant James Livingston des Sharks en échange d’un choix conditionnel de 7e ronde.

Gaborik a joué un rôle capital dans la conquête de la Coupe Stanley des Kings. Le Slovaque a obtenu 22 points en 26 matchs éliminatoires. Il a été le meilleur buteur des séries de toute la ligue (14 buts).

Les trois autres acquisition des Kings (McNabb, Parker et Livingston) n’ont toutefois eu aucun rôle à jouer pour les Kings durant les séries de 2014.