Oskar Sundqvist devra rencontrer le département de la sécurité des joueurs

Embed from Getty Images

Jeudi avant-midi, la LNH a annoncé que l’attaquant des Blues, Oskar Sundqvist, allait devoir parler avec le département de la sécurité des joueurs pour avoir donné de la bande à Matt Grzelcyk. Le défenseur des Bruins n’est pas revenu dans le match après cette mise en échec et après la rencontre, les Bruins n’ont pas donné de mise à jour.

Ce sera une décision intéressante de la part du comité de discipline. Bien évidemment, avec la Coupe Stanley en jeu, il y a toujours plus d’attention, mais c’est aussi un jeu très limite. Habituellement, lorsqu’un joueur rencontre le département, il est pratiquement assuré de recevoir une suspension, mais dans ce cas-ci, c’est tellement limite que ça pourrait être l’une des exceptions.

Ce serait certainement moins surprenant que si l’on voyait une suspension de plus d’un match. Ceci étant dit, la punition d’un match est encore le pari le plus logique dans ce cas-ci et ce n’est pas vraiment serré.

Oskar Sundqvist n’est pas le joueur le plus difficile à remplacer dans cet alignement, mais il n’est pas mauvais non plus. Il a quatre buts et cinq passes depuis le début des séries et il s’est inscrit sur la feuille de pointage lors de trois des quatre derniers matchs des Blues. En plus, avec la blessure de Robert Thomas, les Blues ont déjà pigé dans leurs réservistes.

C’est là que la pause de deux jours pourrait toutefois les aider puisque ça donne plus de temps à Thomas ou même Vince Dunn s’ils veulent jouer à sept défenseurs de guérir. C’est aussi intéressant pour les Bruins, qui ont eu besoin de jouer à cinq défenseurs assez longtemps pendant le match #2. Un gars comme Chara va sûrement apprécier les 24 heures de repos de plus.

La mise en échec d’Oskar Sundqvist