Mirco Mueller est le dernier à avoir évité l’arbitrage

LNH
Embed from Getty Images

Même si la température extérieure ne peut pas être plus loin du hockey, c’est une période charnière de la saison morte avec les rencontres d’arbitrage qui ont lieu jour après jour. Bien évidemment, rares sont ceux qui se rendent jusque-là et les joueurs qui utilisent ce processus sont plus souvent qu’autrement échangés assez rapidement. C’est pour ça qu’on voit beaucoup de cas se régler avant l’arbitrage.

Mirco Mueller est le dernier sur cette liste alors qu’en fin d’après-midi, les Devils ont annoncé qu’il avait signé un contrat d’un an d’une valeur de 1,4 M$. Il était supposé passer devant l’arbitre le 28 juillet. Le défenseur suisse sera encore agent libre avec restriction à la fin de cette entente. Le défenseur de 24 ans n’est jamais devenu le projet que ceux attendaient lorsqu’il a été le 18e choix du repêchage de 2013, mais c’est un défenseur de la LNH. Il a récolté 11 points en 53 parties cette saison.

Il n’est pas le seul à avoir signé aujourd’hui. Les Penguins ont également mis Zach Aston-Reese sous contrat. Dans son cas, c’était un peu plus pressant puisqu’il était supposé passer en arbitrage aujourd’hui. Au moins, c’est une entente de deux saisons comprenant un salaire annuel de 1 M$. L’attaquant est rendu trop fort pour la AHL (six buts et neuf points en 11 matchs cette année), mais il a encore un peu de misère à s’établir dans la LNH où il a été limité à 17 points cette année. Par contre, pour une équipe à la recherche de profondeur économique en attaque comme Pittsburgh, il peut devenir très utile.

Christian Djoos des Capitals ne semble pas avoir eu la même chance puisque c’est le seul joueur cédulé aujourd’hui qui n’a pas encore eu de contrat. Il peut quand même s’entendre avec Washington avant la décision de l’arbitre. Andrew Copp était passé par ce processus la veille.