Mike Smith marque l’histoire des Flames

LNH
Crédit photo - Sportsnet

Avant le début des séries, plusieurs doutaient des chances des Flames se faire un bon bout de chemin ce printemps. Le principal point d’interrogation? La position de gardien, qui était clairement la principale lacune de la formation albertaine cette saison.

 

Un seul petit bémol

Calgary a terminé la saison au premier rang de l’Ouest et au deuxième rang de la ligue avec une récolte de 107 points cette saison. Avec 289 buts, les Flames ont obtenu le deuxième plus haut total de la ligue au cours de la plus récente campagne.

Johnny Gaudreau a connu une saison d’enfer (99 points), tout comme Sean Monahan (82 points). Acquis par les Flames en juin dernier, Elias Lindholm a rapidement fait sa niche à Calgary (78 points, dont 27 buts). À 35 ans, le défenseur Mark Giordano a connu sa meilleure production offensive en carrière (74 points).

La principale (et seule?) faiblesse des Flames, c’était vraiment devant le filet. David Rittich et Mike Smith se sont partagé le travail cette saison. Le premier a conservé un pourcentage d’efficacité de 91,1%, tandis que Smith a affiché un rendement de 89,8%. Ensemble, ils n’ont récolté que 3 blanchissages au cours de la saison (2 pour Smith, 1 pour Rittich).

 

Mike Smith fait taire ses détracteurs

Plusieurs se demandaient donc si les Flames réussiraient à connaître autant de succès en séries qu’en saison régulière.

Mike Smith a répondu de brillante façon jeudi en bloquant les 26 lancers dirigés vers lui. Le cerbère de 37 ans est d’ailleurs devenu le premier gardien de l’histoire des Flames à obtenir un blanchissage durant un match d’ouverture éliminatoire.

Ce qui est également impressionnant, c’est que Mike Smith n’avait pas disputé de match de séries depuis le printemps 2012. En effet, il est devenu hier le 12e gardien de l’histoire de la ligue à avoir vu passer plus de 2500 jours entre ses deux plus récentes parties éliminatoires.