LNH: pénurie de bâtons à cause du coronavirus

LNH
Crédit photo - NBC Sports

L’épidémie du Covid-19 (coronavirus) a des répercussions partout dans le monde.

Et la LNH n’y échappe pas.

Le virus qui a fait déjà fait près de 1400 morts en Chine est en train de causer une pénurie de bâtons de hockey.

Production interrompue

C’est que les deux plus gros fournisseurs de bâton de hockey, Bauer et CCM, produisent leurs bâtons en Chine.

Or, les usines ont été fermées à la fin janvier, pour une durée de trois semaines, afin de ralentir la propagation du Covid-19.

La production devait initialement reprendre le 10 février, mais la reprise a ensuite été repoussé au 17. Pour la seule journée de jeudi, le virus a fait 242 morts. Il y a donc lieu de se demander si l’interruption de la production des usines de Bauer et CCM ne sera pas prolongée.

La direction de Bauer a indiqué que si son usine se remet en marche le 17 février, des bâtons pourront être produits en deux jours. Ceux-ci prendront ensuite deux semaines avant d’être livrés aux joueurs.

Rareté de bâtons

Sauf que plusieurs joueurs de la LNH commencent déjà à avoir du mal à se trouver des bâtons.

Tyler Seguin a déclaré qu’il a dû se rendre chez sa mère, à Brampton, mercredi, afin de fouiller le garage à la recherche de vieux bâtons. Il a fini par en retrouver quatre et les a ramenés avec lui.

Le joueur des Stars affirme qu’il lui reste 10 nouveaux bâtons qu’il a commandés plus tôt cette saison. Ajoutez à ça les quatre qu’il a dénichés chez sa mère et trois restants de la saison passée, ça ne lui fait que 17 bâtons en réserve. L’attaquant de 28 ans estime qu’il utilise en moyenne un nouveau bâton par match.

Tyler Seguin craint donc d’épuiser sa réserve bientôt et espère recevoir une nouvelle livraison dans un avenir rapproché.

Et il n’est pas le seul dans cette situation. Jason Spezza et Tyson Barrie, des Maple Leafs, ont partagé les mêmes inquiétudes. Barrie juge lui aussi qu’il a besoin d’un nouveau bâton par rencontre. Avant la partie de jeudi, le défenseur des Leafs avait 25 bâtons en réserve et la formation torontoise avait encore 25 matchs à disputer d’ici la fin de la campagne.

Un avantage pour Warrior?

Bauer et CCM produisent ensemble environ 75% des bâtons de la LNH.

Le troisième fournisseur est Warrior et celui-ci fait fabriquer ses bâtons dans une usine de Tijuana, au Mexique. L’épidémie du Covid-19 n’a donc pas nui à ses opérations.

L’entreprise a sauté sur l’occasion en déclarant qu’elle était prête à venir en aide à la LNH si une pénurie de bâtons devait survenir.

Via Marty Klinkenberg / The Globe and Mail