Les Sharks ont marqué quatre buts sur un avantage numérique qui n’aurait pas dû exister

Embed from Getty Images

Si jamais la LNH commence à réviser les punitions l’an prochain, ce sera à cause du septième match entre les Golden Knights et les Sharks. Une punition fantôme de cinq minutes a complètement changé l’allure de ce match et donc, de la série et c’est certain qu’il va y avoir des répercussions dans le futur.

Un peu avant le milieu de la troisième période, les Golden Knights avaient une avance de 3-0 dans cette partie et ils avaient le contrôle complet du match. Sur une mise au jeu défensive, on a toutefois assisté à un accident effrayant. Cody Eakin a poussé Joe Pavelski sur Paul Stastny, ce qui a fait en sorte que le joueur des Sharks n’a pas pu se protéger dans sa chute. Il est atterri sur la tête et il était immobile sur la glace en plus de saigner abondamment. Lorsqu’il a été relevé par ses coéquipiers, Pavelski était visiblement ébranlé.

À cause de cette blessure, les arbitres ont donné une punition majeure à Cody Eakin même si les Sharks en voulaient plus à Stastny. On peut comprendre cette décision parce qu’ils n’ont pas vraiment vu ce qui s’est passé et la blessure était effrayante. Par contre, à la reprise vidéo, on voit clairement que c’était un bête accident et que sans cette blessure, ça n’aurait même pas été un deux minutes dans un match normal de séries.

Il faut quand même donner le crédit aux Sharks, qui ont complètement profité de cette ouverture en marquant un total de quatre buts lors de cet avantage numérique de cinq minutes. Il faut dire qu’ils avaient marqué le premier après seulement six secondes et Logan Couture disait à tout le monde que ce n’était que le premier. Couture a marqué deux fois lors de cette attaque à cinq tandis que Kevin Labanc, qui n’avait qu’un point dans cette série avant cet accident, en a récolté quatre pendant cette séquence.

Heureusement pour la LNH, Jonathan Marchessault a réussi à renverser la vapeur dans la dernière minute de jeu pour forcer la prolongation, ce qui a donné une chance à Vegas en prolongation avant de s’incliner. Ceci étant dit, c’est clair que cette situation va forcer un changement de règlement.

En attendant, le plus important, c’est la santé de Joe Pavelski, qui semblait blessé plutôt gravement sur le jeu. C’est clair qu’on ne le reverra pas de sitôt sur la patinoire, mais présentement, on peut seulement souhaiter que ça n’ait pas d’impact à long terme, tant sur sa carrière que sur le reste de sa vie après le hockey.

AJOUT : Les Sharks ont complété cette remontée incroyable en prolongation où Barclay Goodrow a envoyé les siens en deuxième ronde avec le but gagnant en fin de première période de prolongation. Ils y affronteront l’Avalanche. Ça confirme plus ou moins qu’à partir de l’an prochain, toutes les punitions majeures risquent d’être révisées.

L’accident de Joe Pavelski

Les quatre buts des Sharks en avantage numérique

Le but égalisateur de Jonathan Marchessault

Le but gagnant de Barclay Goodrow