Les Oilers congédient leur directeur général

LNH
Crédit photo - NHL.com

Les Oilers ont finalement perdu patience face aux insuccès de l’équipe. Le directeur général Peter Chiarelli a été congédié tard mardi soir, tout de suite après la défaite des Oilers 3-2 face aux Red Wings, qui étaient au dernier rang de la ligue avant cette rencontre. Pour Edmonton, il s’agissait d’une troisième défaite consécutive.

C’est l’adjoint de Chiarelli Keith Gretzky qui devrait assurer l’intérim le temps que l’organisation trouve son prochain directeur général.

 

L’échec de Chiarelli

Peter Chiarelli est arrivé à Edmonton en avril 2015.  Les Oilers venaient de rater les séries 9 années de suite. En incluant le repêchage de 2015, les Oilers avaient hérité du premier choix total à 4 reprises. De 2009 à 2015, les Oilers ont toujours eu une sélection dans le top 10.

La première saison de Chiarelli à Edmonton n’a pas été vraiment couronnée de succès. Les Oilers ont terminé au dernier rang de l’Ouest avec une fiche de 31-43-8.

En 2016-2017, les Oilers ont participé aux séries pour la première fois depuis 2005-2006. Ils ont même éliminé les Sharks en première ronde, pour s’incliner en 7 machs face aux Ducks le tour suivant.

En 2017-2018, Edmonton a raté les séries par 17 points et ont hérité du 12 rang de l’Ouest.

 

Une gestion irresponsable

Entre temps, Peter Chiarelli s’est débarrassé de plusieurs joueurs tels que Taylor Hall, Jordan Eberle et même Jeff Petry. Dans les trois cas, il a perdu la transaction, héritant du défenseur Adam Larsson, de l’attaquant Ryan Strome, d’un choix de 2e ronde et un autre de 4e ronde.

Peter Chiarelli a aussi accordé un contrat de 7 ans / 42 millions à Milan Lucic. Il y a seulement deux jours, dans son désespoir de trouver une solution devant le filet, le DG a également consenti un contrat de 3 ans et 13,5 millions au gardien Mikko Koskinen alors que celui-ci n’avait même pas disputé 30 matchs dans la LNH.

À son départ, il laisse les Oilers au 12e rang de l’Ouest (23-24-3)