Les meilleurs buteurs de la dernière décennie

LNH

On dit qu’il se marque de plus en plus de buts dans la LNH.

Lorsqu’on regarde les chiffres de la dernière décennie, on constate qu’il y a eu une baisse de production offensive durant la première moitié des années 2010. Néanmoins, depuis quatre saisons, le nombre de buts a augmenté considérablement.

Moyenne de buts marqués pour une équipe de la LNH

  • 2009-2010 | 2,84
  • 2010-2011 | 2,79
  • 2011-2012 | 2,73
  • 2012-2013 | 2,72
  • 2013-2014 | 2,74
  • 2014-2015 | 2,73
  • 2015-2016 | 2,71
  • 2016-2017 | 2,77
  • 2017-2018 | 2,97
  • 2018-2019 | 3,01

 

Si on sait que le nombre de buts marqués est en hausse, il faut maintenant se demander: qui marque ses buts?

Voici donc le palmarès des dix meilleures buteurs de la dernière décennie.

 

1- Alex Ovechkin

Le Tsar est seul en tête de ce palmarès. Entre les saison 2009-2010 et 2018-2019, Alex Ovechkin a inscrit 439 buts, soit 69 de plus que son plus proche rival. Sa moyenne de 0,58 but par match le place aussi au premier rang de la LNH au cours des dix dernières saisons.

Durant cette période, l’attaquant russe a atteint cinq fois le plateau des 50 buts. Outre la saison écourtée de 2012-2013, sa plus faible production de buts est survenue en 2016-2017, alors qu’il avait inscrit 33 filets.

Il n’est donc pas surprenant que Ovi ait mis la main sur le trophée Maurice-Richard six fois en dix saisons.

 

2- Steven Stamkos

Au deuxième rang, on retrouve l’attaquant du Lightning Steven Stamkos. Il est vrai que ce dernier a obtenu un total de buts considérablement moins élevé qu’Ovechkin, mais il a aussi disputé 93 matchs de moins.

Au final, sa production de 370 buts en 667 matchs lui permet d’afficher une moyenne de 0:55 buts par saison durant la dernière décennie. Autant pour le total que pour la moyenne, Stamkos se retrouve au second rang de la ligue.

Le joueur ontarien a remporté deux fois le Maurice-Richard au cours des dix dernières saisons. Durant cette période, il a connu deux saisons de 50 buts et plus, dont une récolte de 60 buts en 2011-2012.

 

3- John Tavares

Après les 370 buts de Stamkos, c’est John Tavares qui arrive au troisième rang de ce palmarès.

L’ancien des Islanders qui évolue maintenant avec les Maple Leafs a récolté un total de 319 buts en 751 rencontres. Ça lui fait une moyenne de buts par match (0,42) bien en-deçà de celle d’Ovechkin et Stamkos.

Le joueur de centre a atteint le plateau des 40 buts pour la première fois la saison dernière, alors qu’il en a marqué 47 avec les Leafs. Auparavant, il avait connu quatre saisons de 30 buts ou plus.

On ne peut négliger aussi sa récolte de 28 buts lors de la saison écourtée de 2012-2013. Lors de la campagne suivante, il également inscrit 24 buts en seulement 59 matchs.

 

4- Sidney Crosby

Le capitaine des Penguins se trouve tout près du total de buts de Tavares, avec seulement 5 filets de moins (314). Précisons toutefois qu’il a également disputé 98 matchs de moins durant cette période. Ça permet donc à Crosby d’afficher une moyenne de 0,48 but par match; la quatrième meilleure de la décennie.

Les 51 buts de Sidney Crosby en 2009-2010 constituent toujours sa meilleure récolte en tant que franc-tireur. C’est également la seule fois qu’il a atteint le plateau des 50 buts. Outre ce sommet personnel, Crosby a marqué 30 buts ou plus à cinq reprises durant les dix dernières saisons.

Sa récolte de 44 buts en 2016-2017 lui a d’ailleurs permis de remporter le trophée Maurice-Richard. Il avait également mis la main sur ce trophée en 2009-2010, conjointement avec Stamkos.

 

5- Patrick Kane

On parle souvent du talent de manieur de rondelle de Patrick Kane, et avec raison!

L’attaquant des Blackhawks s’est servi de ses habiletés pour faire bouger les cordages à 310 reprises en 741 rencontre au cours de la dernière décennie.

Kane a connu ses deux meilleures récoltes de buts en 2015-2016 (46) et en 2018-2019 (44). Ce sont les deux seules fois où il a dépasser les 40 buts. Au total, il compte quatre saisons de 30 buts ou plus.

 

6- Joe Pavelski

On quitte maintenant le club sélect de joueurs ayant marqué plus de 300 buts au cours des dix dernières saisons.

Avec 297 buts en 755 matchs, Joe Pavelski arrive tout de même au sixième rang de ce classement. Sa moyenne de 0,39 but par match est également l’une des plus faibles du top 10.

Il faut toutefois saluer le fait qu’il a atteint le plateau des 30 buts à cinq reprises, dont un sommet personnel de 41 filets en 2013-2014.

Pavelski a également récolté 38 buts en 75 matchs à sa dernière saison avec les Sharks, en 2018-2019.

 

7- Phil Kessel

Lorsqu’ils sont allés chercher Phil Kessel le 29 juin dernier, les Coyotes ont mis la main sur le septième meilleur buteur de la dernière décennie. L’attaquant américain a inscrit 291 buts en 774 matchs.

Sa moyenne de 0,376 but par rencontre est toutefois la moins bonne du top 10.

Malgré tout, Kessel a connu cinq saisons de 30 buts ou plus au cours des dix dernières années. Étonnamment, quatre d’entre elles se sont produits alors qu’il évoluait pour les Maple Leafs, dont son sommet personnel de 37 buts (2011-2012).

 

8- Jamie Benn

Au huitième rang, on retrouve l’attaquant des Stars Jamie Benn. Ce dernier a obtenu 281 buts en 745 matchs, pour une moyenne de 0,377 tout juste un peu mieux que celle de Kessel.

Le joueur originaire de la Colombie-Britannique a néanmoins réussi à obtenir plus de 30 buts à quatre reprises. Sa meilleure récolte est son total de 41 buts inscrits en 2015-2016.

C’est quand même pas mal pour un gars qui avait été repêché en cinquième ronde lors de l’encan 2007.

 

9- Corey Perry

Le trophée Maurice-Richard a été attribué à Ovechkin, Stamkos ou Crosby neuf fois au cours des dix dernières années.

Le seul autre ayant mis la main sur le trophée durant la dernière décennie, c’est Corey Perry. En 2010-2011, l’attaquant des Ducks avait terminé au premier rang de la LNH avec une récolte de 50 buts.

Perry a atteint le plateau des 30 buts cinq fois en dix saisons. Au total, il trouvé le fond du filet à 281 reprises en 702 matchs.

 

10- Evgeni Malkin

Ennuyé par les blessures plus souvent qu’à son tour, Malkin réussit néanmoins à se classé au dixième rang de ce palmarès.

L’attaquant des Penguins a récolté 276 buts en 610 rencontres, pour une moyenne de 0,45 but par match. C’est un meilleur rendement que six joueurs du top 10. Seuls Ovechkin, Stamkos et Crosby ont fait mieux que Malkin durant les dix dernières saisons.

Evgeni Malkin a connu sa meilleure saison en 2011-2012, alors qu’il avait inscrit 50 buts.