Les Kings à la recherche d’un nouvel entraîneur

LNH
Crédit photo - Sports Illustrated

Comme c’est souvent le cas, plusieurs formations de la LNH ont profité de la fin de la saison pour congédié leur entraîneur-chef.

Les Sabres et les Panthers ont mis à la porte Phil Housley et Bob Boughner dimanche.

 

Jamais deux sans trois

Les Kings aussi sont présentement à la recherche d’un entraîneur-chef. La formation de la Californie a annoncé que Willie Desjardins ne serait pas de retour en poste la saison prochaine.

Il faut dire que Desjardins est a été nommé entraîneur par intérim le 4 novembre dernier. Il a succédé à John Stevens qui avait été congédié après un mauvais début de saison (4-8-1).

L’arrivée de Desjardins n’a toutefois pas suffi à redresser le navire. Les Kings ont connu un rendement de 27-34-8 avec leur nouvel entraîneur. Ça n’a pas empêché L.A. de conclure la saison au 30e rang de la ligue, avec une récolte de 71 points (31-42-9).

 

Pas seulement un problème d’entraîneur

Willie Desjardins n’est clairement pas le seul à blâmer pour les insuccès des Kings cette saison.

D’abord, la signature d’Ilya Kovalchuk n’a pas apporté les résultats escomptés. L’attaquant qui aura 36 ans lundi prochain a récolté 16 buts et 18 passes en 64 rencontres. Le tout avec un pénible différentiel de -26. Le Russe sera payé 6,25 M$ pour encore chacune des deux prochaines saisons. Il commande présentement le troisième plus haut salaire des Kings.

Anze Kopitar aussi en a arraché. Après une récolte de 92 points (35 buts, 57 passes) en 2017-2018, le Slovène a inscrit 60 points (22 buts, 38 passes) cette saison.

Avec 45 points (8 buts, 37 passes), Drew Doughty n’a pas connu une vilaine saison offensivement. Ça s’est toutefois gâté dans son territoire et ça se reflète dans son horrible différentiel de -34.

Tyler Toffoli a lui aussi déçu avec un maigre rendement de 13 buts, 21 passes, -16 en 82 matchs.

Et que dire de Jeff Carter, qui conclut l’année avec 13 buts, 20 passes et un différentiel de -20 en 76 rencontres.

Devant le filet, Jonathan Quick s’est fait damer le pion par Jack Campbell cette saison. Quick a conservé une moyenne de 3,38 buts alloués et un taux d’efficacité de 88,8% cette année. En revanche, Campbell affiche des statistiques bien meilleures : un pourcentage d’efficacité de 92,8% et une moyenne de 2,30 buts concédés par rencontre.

Bref, il y a plusieurs points d’interrogation à Los Angeles. Les Kings auraient sans doute besoin d’un cure de jouvence, puisqu’elle a conclu la saison 2018-2019 avec sept joueurs de plus de 30 ans.

  • Ilya Kovalchuk – 35 ans (il aura 36 ans le 15 avril)
  • Dustin Brown – 34 ans
  • Jeff Carter – 34 ans
  • Dion Phaneuf – 33 ans (il aura 34 ans le 10 avril)
  • Trevor Lewis – 32 ans
  • Alec Martinez – 31 ans
  • Anze Kopitar – 31 ans