Les Hurricanes critiqués par un de leur ex-joueurs

LNH
Crédit photo - NHL.com

L’été, c’est fait pour jouer… et pour critiquer son ancienne équipe!

Chez le Canadien, on a eu droit à un témoignage peu gratifiant de Nikita Scherbak en juillet dernier. Mais il n’y a pas que le tricolore qui a eu la chance de goûter à cette médecine.

 

Aleksi Saarela

C’est maintenant au tour des Hurricanes de subir ce traitement. Dans une entrevue accordée au site finlandais Svenska.Yle, l’attaquant Aleksi Saarela n’a pas été tendre à l’endroit de son ex-formation. Le joueur de 22 ans a été repêché en troisième ronde par les Rangers en 2015. En février 2016, il était échangé aux Hurricanes dans la transaction Eric Staal.

Et après deux campagnes complètes dans l’organisation des Canes, le joueur finlandais a été transigé aux Blackhawks le 24 juin dernier. Saarela est toujours à la recherche de son premier match de saison régulière dans la LNH. L’an dernier, il a récolté 30 buts et 24 passes en 69 matchs avec les Checkers de Charlotte, le club-école des Hurricanes.Il a disputé un match de séries avec les Hurricanes, mais a été retourné à Charlotte tout de suite après.

Lors de la campagne précédente, il avait obtenu 43 points (25 buts et 18 passes) en 69 rencontres avec les Checkers. Il a également ajouté 15 points en 17 matchs éliminatoires lors des plus récentes séries de la Ligue américaine.

Les Checkers ont d’ailleurs remporté la Coupe Calder en 2019, en battant les Wolves de Chicago en 5 matchs lors de la finale. Aleksi Saarela a été le 7e meilleur pointeur des séries dans la AHL.

 

Content de quitter les Hurricanes

Dans son entrevue, Aleksi Saarela affirme qu’il n’a jamais eu l’occasion de faire ses preuves avec les Hurricanes. Selon lui, c’était la même chose pour plusieurs joueurs des Checkers. Il est resté avec l’impression que l’organisation était peu encline à rappeler des joueurs de son club-école. C’était, selon lui, très frustrant pour les joueurs des Checkers. Ceux-ci voyaient des joueurs d’autres organisations être rappelés alors qu’il performaient moins bien qu’eux.

Il décrit la formation de la Caroline comme une organisation faible en matière de leadership. Saarela affirme que personne ne sait qui dirige vraiment la formation. L’attaquant finlandais affirme que c’est le bordel depuis l’arrivée du propriétaire Tom Dundon en janvier 2018. Il dit que les membres de la direction ont peur de prendre des décisions et que souvent, les décisions sont prises par des gens qui ne savent pas vraiment ce qu’ils font.

En juin dernier, Aleksi Saarela en a eu assez et a demandé au directeur général Don Waddell d’être échangé. Le DG aurait dit qu’il comprenait les raisons de cette demande. Il aurait admis que Saarela n’avait pas eu la chance de faire ses preuves avec les Hurricanes.

Ses souhaits ont donc été exaucés et Aleksi Saarela espère avoir de réelles opportunités au sein de l’organisation des Blackhawks.

 

Mon grain de sel

Il faut toujours en prendre et en laisser quand un joueur critique son ex-formation. S’ils ont quitté une formation dans laquelle ils n’ont pas réussi à s’imposer, il est rare rare que des hockeyeurs vont être très élogieux à l’endroit de cette équipe.

Surtout que les Hurricanes ont connu une très bonne saison. Ils ont terminé la saison au 7e rang de l’Est et se sont rendus jusqu’en finale de Conférence durant les séries, éliminant les Capitals et les Islanders, avant de s’incliner en 4 matchs contre les Bruins.

Dans ces circonstances, on peut difficilement reprocher aux Hurricanes de ne pas avoir rappelé Saarela ou ses coéquipiers des Checkers. Avec notamment Sebastian Aho, Teuvo Teravainen et Andrei Svechnikov, la Caroline compte déjà plusieurs jeunes joueurs de premier plan au sein de son alignement. En fait, sur les 10 meilleurs pointeurs de la formation en 2018-2019, un seul avait plus de 26 ans, Justin Williams. On ne peut donc pas vraiment parler d’une équipe vieillissante qui ne laisse pas de place aux jeunes.