Les Bruins forcent la tenue d’un match #7

Embed from Getty Images

On a maintenant la certitude que l’on aura au moins un match ultime en première ronde. Il sera d’ailleurs dans la série la plus propice à cet affrontement puisque ce sont les Bruins et les Leafs qui se mesureront dans cette situation à Boston mardi soir. Boston faisait face à l’élimination devant les fans de Toronto dimanche après-midi, mais ils ont survécu avec une victoire de 4-2.

Le terme est parfait pour cette partie parce que Boston a carrément dominé les 40 premières minutes de jeu, ce qui leur a donné une avance de 3-1 malgré l’excellent travail de Frederik Andersen, mais ça a été complètement l’inverse en troisième période. Il faut dire que dans la cinquième minute de cette période, Auston Matthews a ramené tout le monde à un but d’écart avec un tir parfait.

Toronto n’aurait toutefois jamais été dans ce match sans Andersen, qui a fait un total de 37 arrêts dans cette partie. Son plus beau est venu contre Patrice Bergeron en fin de première période même si l’attaquant des Bruins a déjà eu un lancer plus puissant dans sa carrière. Le but gagnant de Boston était également sublime alors que Jake DeBrusk a complété un beau jeu de passes avec David Krejci, qui connait une très bonne série.

C’était leur premier but sans avantage d’un homme, eux qui ont été parfaits (2 en 2) dans cette situation au cours de ce match. Leur avantage numérique est même rendu à 44% dans cette série et c’est clair que ça fait une grosse différence. Heureusement pour Toronto, on voit habituellement moins de punitions dans un match #7, mais comme on a vu dimanche, ça n’en prend vraiment pas beaucoup pour que cette unité fasse la différence.

Un arrêt incroyable d’Andersen

Le but gagnant de Jake DeBrusk

Le but d’Auston Matthews