Les Bruins demeurent prudents avec Charlie McAvoy

LNH
Crédit photo - NHL.com

Les Bruins ont réglé leur dernier dossier dimanche. Le défenseur Charlie McAvoy, qui était agent libre avec compensation, a signé un contrat de trois saisons qui lui rapportera un total de 14,7 millions.

Le défenseur américain a été le joueur avec la plus haute moyenne de temps de jeu l’an dernier (22:10). Un salaire annuel de 4,9 millions semble donc une véritable aubaine pour Boston.

 

Un joueur fragile

Il faut toutefois considérer que si le talent de McAvoy ne fait aucun doute, il y a encore beaucoup d’incertitude quant à sa capacité à demeurer en santé. En effet, en deux saisons dans la LNH, il a déjà raté une quarantaine de rencontres pour diverses blessures. On parle d’une entorse au ligament collatéral du genou gauche à sa première saison. L’an dernier, il a raté environ deux mois d’activité à cause d’une commotion cérébrale. Charlie McAvoy a également dû s’absenter pour quelques rencontres en raison d’une blessure au bas du corps l’hiver dernier.

 

Un défenseur de premier plan

Lorsqu’il est en santé, le défenseur de 21 ans est un joueur dominant. MCAvoy a inscrit 7 buts et 21 passes en 54 rencontres l’an dernier. Il totalise 60 points en 117 matchs depuis son entrée dans la LNH. Le tout avec un différentiel cumulatif de +34 en deux campagnes.

À son jeune âge, il possède déjà une riche expérience de 41 parties éliminatoires durant lesquelles il a récolté 16 points.

Dans les circonstances, le contrat de trois ans accordé par les Bruins se révèle, je crois, un bon compromis. Dans un monde idéal, la formation bostonnaise se serait assurée de retenir les services de son jeune défenseur à long terme. McAvoy aurait mérité un salaire beaucoup plus élevé. Il aura maintenant trois ans pour prouver, non pas qu’il est un défenseur de premier plan dans la LNH, mais qu’il est en mesure de demeurer en santé.