Les Blues ont ouvert le score après une longue séquence sans tir

Embed from Getty Images

Les gardiens disent souvent qu’ils préfèrent des matchs occupés à ceux tranquilles et on en a eu un autre exemple dans le match ultime pour la Coupe Stanley mercredi soir. Après plus de 16 minutes sans tir, Tuukka Rask a cédé. Les Blues avaient obtenu un tir tôt dans le match, mais après, le gardien des Bruins n’a pas eu à travailler pendant 16:11.

Celui qui était le grand favori pour le Conn Smythe avant le match de ce soir a arrêté son premier tir après cette longue disette, mais c’est le suivant qui l’a déjoué. Il faut quand même spécifier qu’il n’avait pas beaucoup de chance puisque Ryan O’Reilly (encore lui) l’a fait dévier devant lui.

C’est de bon augure pour les Blues puisque les sept derniers derniers matchs ultimes pour la Coupe Stanley ont été remportés par l’équipe qui a ouvert le score. C’est aussi la poursuite d’une excellente séquence pour O’Reilly, qui est devenu le premier joueur depuis Wayne Gretzky en 1985 à marquer dans quatre matchs consécutifs de la finale de la Coupe Stanley.

Ce qui est encore mieux pour eux, c’est qu’Alex Pietrangelo a ajouté à leur avance tout juste avant la fin de l’engagement. Avec huit secondes à faire, il a déjoué Tuukka Rask sur le quatrième lancer des siens. C’est donc dire que le gardien des Bruins a stoppé 50% des tirs auxquels il a fait face dans cette période et qu’il a laissé passer les deux derniers de la période. Ça fait en sorte que l’avantage de 12-4 des Bruins au niveau des tirs ne les aide pas vraiment.

Les buts des Blues