L’entraîneur des Sabres Phil Housley est congédié

LNH
Crédit photo - NHL.com

Après le congédiement de Bob Boughner par les Panthers, un autre entraîneur-chef de la LNH a perdu son emploi dimanche.

Les Sabres de Buffalo ont annoncé avoir mis Phil Housley à la porte.

Le directeur général Jason Botterill a simplement expliqué que les résultats n’avaient pas été au rendez-vous en deuxième moitié de saison. Le DG s’est dit conscient que les partisans des Sabres s’attendent à plus de la part de l’organisation et il souhaite que l’équipe aille de l’avant avec un nouvel entraîneur-chef.

 

Une décision qui s’explique

Il faut dire que Jason Botterill n’a pas vraiment tort. Les Sabres ont connu une autre saison pénible. Buffalo a conclu l’année avec une fiche de 33-49-10, 76 points. Ça place la formation au 13e rang de l’Est et au 27e de la LNH.

Comme le dit Botterill, les Sabres n’ont pas été très bons en fin de saison. Depuis le début de l’année 2019, le club a une fiche de 12-26-4, soit une récolte de 28 points en 42 matchs. Le mois de mars a été particulièrement atroce; les Sabres y ont affiché un rendement de 2-12-2.

 

Des jeunes prometteurs

Pourtant, plusieurs joueurs des Sabres ont connu un rendement intéressant cette saison.

Le capitaine Jack Eichel a disputé la meilleure campagne de sa carrière en récoltant 82 points (28 buts, 54 passes).

Échangé par les Hurricanes en août dernier, Jeff Skinner a atteint un sommet personnel en inscrivant 40 buts.

Sam Reinhart a aussi connu sa meilleure saison offensivement (65 points).

Et on ne peut pas dire que premier choix du dernier repêchage Rasmus Dahlin a été décevant. Le défenseur suédois a conclu sa première saison dans la LNH avec une récolte de 44 points (9 buts, 35 passes).

 

Insuccès répétés

Phil Housley a été en poste deux saisons avec les Sabres. En 2017-2018, Buffalo a terminé au tout dernier rang de la ligue avec une fiche de 25-45-12 (62 points).

Même s’il y a eu une certaine amélioration cette année, les Sabres ont été encore exclus des séries. Les partisans de Buffalo n’ont pas vu un match éliminatoire depuis le printemps 2011.

De son côté, Phil Housley quitte avec une fiche de 58-84-22 à la barre des Sabres.