Le premier trio des Bruins les envoie en finale de la Coupe Stanley

Embed from Getty Images

Les Bruins pourraient très bien continuer la séquence de championnats de Boston. Après les Red Sox et les Patriots, les Bruins auront la chance de gagner un troisième titre majeur nord-américain consécutif pour les fans Boston alors qu’ils joueront au moins en finale. Ils ont obtenu leur billet en battant les Hurricanes 4-0 jeudi soir pour compléter le balayage.

Contrairement à leurs habitudes, les fans de Boston devront toutefois être patients pour le début de cette finale. C’est ainsi puisque la finale de l’Ouest pourrait durer une autre semaine. Pour l’instant, le match #7 de cette série est cédulé pour jeudi soir prochain. Ça pourrait pousser le début de la finale au lundi 27 mai. Dans ce cas-là, on parlerait de la plus longue pause avant une finale depuis l’instauration du plafond salarial.

Ce sera certainement bénéfique pour Zdeno Chara, qui a manqué le dernier match de cette série. Pour le reste de l’équipe, on parlera toutefois de la rouille possible qui pourrait entrer en jeu. Après tout, ils avaient aussi blanchi la finale de conférence contre les Penguins lors de leur dernière présence en finale en 2013. Ils s’étaient finalement inclinés 4-2 contre les Blackhawks lors de cette finale.

Pour revenir au match #4, ils ont vaincu les Canes avec leur avantage numérique et leur défense. La Caroline est reconnue pour leur capacité à obtenir des tirs au but facilement, mais dans ce match, ils ont eu une séquence de 14 minutes sans tir en deuxième période. Par la suite, en troisième, ils ont eu besoin de plus de neuf minutes pour obtenir leur premier lancer.

Pour ce qui est de l’avantage numérique, les Bruins ont capitalisé sur de leurs trois occasions. Ils ont fini la série 7 en 15 et ce n’est rien de nouveau puisqu’ils ont 17 buts avec l’avantage d’un joueur en 17 matchs depuis le début des séries. Patrice Bergeron a marqué leur seul but à 5 contre 5 pour confirmer le tout en troisième période. C’est Brad Marchand qui a ajouté au score en marquant dans le filet désert.

Les deux buts des Bruins sur l’avantage numérique