L’association des joueurs et la LNH s’entendent sur la convention collective

LNH
Embed from Getty Images

En début de soirée lundi, la LNH a annoncé s’être entendue avec l’association des joueurs sur une prolongation de quatre ans de la convention collective. C’est donc dire que celle-ci serait bonne pour encore six ans.

Cette entente sur la convention collective doit toutefois passer un vote complet des joueurs ainsi que du bureau des gouverneurs pour être entérinée. Il faut aussi se rappeler que jumelé à cette convention collective, les joueurs voteront aussi sur les conditions du retour au jeu. Si ce vote passe, on parle du 1er août comme date pour le début du tournoi estival.

Les équipes se déplaceraient dans leur ville-bulle le 26 juillet et le camp d’entraînement commencerait le 13 juillet. Le vote pourrait prendre 72 heures, donc il faudra un peu attendre avant que cette nouvelle soit vraiment officielle.

Considérant les finances de la LNH et des joueurs, on peut s’attendre à ce qu’ils entérinent la convention collective. Il faut comprendre que celle-ci est bâtie pour étendre les conséquences financières de cette crise de la COVID-19 sur plusieurs années, notamment avec un gel du plafond salarial et 10% des salaires de la prochaine saison repoussées lors des années subséquentes.

Certains plus craintifs à cause de cette crise sanitaire ne seront pas contents de cette nouvelle, mais en général, c’est une excellente nouvelle pour les partisans du sport. Non seulement c’est un retour au jeu, mais c’est aussi un signe que la paix syndicale est installée dans la ligue, ce qui n’est pas rien avec l’historique récent de la ligue. C’est sans parler du retour des Olympiques, qui est bon pour le marketing de la ligue, mais aussi pour le bonheur des fans.

La mauvaise nouvelle concerne Alexander Romanov qui ne pourra pas jouer lors du tournoi estival, mais qui ne pourra pas s’entraîner avec le Canadien non plus à cause des règles mises en place par la LNH et l’association des joueurs.