La LNH dévoile les trois finalistes au trophée Norris

LNH
Crédit photo - Flamesnation

Brent Burns, Mark Giordano et Victor Hedman se disputeront le trophée Norris lors du prochain gala des prix de la LNH.

En gros, on retrouve les deux derniers récipiendaires du trophée et le capitaine des Flames.

 

Brent Burns

Offensivement, Brent Burns a connu sa meilleure saison en carrière avec un impressionnant total de 83 points (16 buts, 67 passes). Il a conclu le calendrier régulier avec un différentiel de +13.

Le joueur des Sharks a terminé de loin au rang des meilleurs pointeurs chez les défenseur de la LNH cette saison.

 

Mark Giordano

Le deuxième défenseur au niveau des points cette saison, c’est Mark Giordano. Le joueur de 35 ans a connu de loin sa meilleure saison offensivement avec un total de 74 points (17 buts, 47 passes). Giordano a conclu la campagne au premier rang de la ligue dans la colonne du différentiel avec un impressionnant +39.

Le capitaine des Flames s’est notamment démarqué en désavantage numérique(4 buts et 2 passes).

 

Victor Hedman

Finalement, Victor Hedman aura l’occasion de mettre la main sur le trophée Norris pour une deuxième saison de suite. Le défenseur du Lightning a récolté 54 points en 70 rencontres, le tout avec un différentiel de +24. Malgré ses 12 matchs sur la touche, le Suédois a terminé au 11e rang des pointeurs parmi les défenseur de la LNH.

Hedman a conclu la campagne avec le 9e meilleur différentiel de la ligue chez les défenseurs.

 

Rielly et Carlson oubliés

À Toronto, plusieurs déplorent que Morgan Rielly ait été ignoré. Le défenseur de 25 ans vient de connaître une saison exceptionnelle et sa meilleure en carrière à tous les points de vue.

D’abord, Rielly a récolté 72 points, soit le 3e plus haut total pour un joueur évoluant à la ligne bleue. Avec 20 filets, le défenseur des Maple Leafs a été le meilleur buteur parmi tous les joueurs évoluant à sa position.

Pour ce qui est du différentiel, Morgan Rielly a conclu avec une fiche de +24, soit exactement le même que Hedman (mais Rielly a disputé 12 matchs de plus).

Du côté des Capitals, le défenseur John Carlson aurait clairement pu être un candidat. Le vétéran des Caps a obtenu 70 points (13 buts, 57 passes) en 80 matchs. Son différentiel de +21 n’a également rien à envier aux meilleurs défenseurs du circuit.

 

Mon grain de sel

Personnellement, je pense que le trophée devrait être décerné à Mark Giordano. Le défenseur et capitaine des Flames a clairement été le fer de lance de sa formation cette saison.

Le vétéran est fiable dans son territoire et est très efficace dans la relance de son attaque. Je demeure convaincu que des trois finalistes, il est celui qui est le plus essentiel à son équipe.

Chez les Sharks, Burns peut compter sur deux autres défenseurs d’élite : Erik Karlsson et Marc-Edouard Vlasic.

Du côté du Lighting, il s’agit d’une brigade défensive vraiment bien garnie avec Ryan McDonagh, Anton Stralman, Dan Girardi et le jeune Mikhail Sergachev.

Bien sûr, T.J. Brodie et Noah Hanifin sont loin d’être des mauvais défenseurs, mais selon moi, Mark Giordano porte plus les Flames sur ses épaules que Burns et Hedman peuvent le faire.

Le fait que Giordano ait connu une saison époustouflante malgré son âge vénérable de 35 ans est également un facteur à considérer. Brent Burns n’est pas une petite jeunesse non plus. Il a célébré ses 34 ans en mars dernier, alors que Giordano fêtera ses 36 ans le 3 octobre. Le défenseur des Flames est donc plus vieux d’environ 18 mois, mais surtout, il est plus fiable dans son territoire.

Généralement, on remet le Norris au meilleur défenseur offensif. Cette saison, on aurait l’occasion de récompenser un joueur complet qui a inscrit beaucoup de points. C’est le meilleur des deux mondes!