Kevin Labanc a fait toute une aubaine aux Sharks

LNH
Embed from Getty Images

Au début de la saison morte, les Sharks étaient une cible parfaite pour les offres hostiles avec une masse salariale très limite pour signer Timo Meier et Kevin Labanc. Le DG Doug Wilson a toutefois sorti sa baguette magique et il a signé les deux tout en se gardant de la place pour ramener Joe Thornton et Patrick Marleau en ville (5,382 M$ au moment d’écrire ces lignes).

Le 1er juillet, il avait signé Timo Meier à un contrat très raisonnable qui lui coûtera très cher lorsqu’il expirera puisqu’il aura droit à une offre qualificative de 10 M$ à ce moment-là. Il a fait le même coup avec Kevin Labanc lundi à la surprise du monde du hockey. Labanc a signé un contrat d’un an d’une valeur de 1 M$.

Comme on parle d’un joueur qui a amassé 56 points l’an passé en plus d’en ramasser neuf autres en séries, c’est un vrai vol. En plus, il avait obtenu 40 points l’an passé, donc ce n’est pas un feu de paille. On parle également d’un joueur de 23 ans qui risque encore de s’améliorer dans le futur et qui excelle dans le rôle de troisième trio que les Sharks lui ont convié.

Pour les Sharks, c’est tout un coup parce qu’ils parviennent encore à étirer leur fameuse fenêtre d’opportunité qui n’a pas encore ramené de Coupe Stanley à San Jose. Avec ce contrat, ils pourront bel et bien se payer Marleau et Thornton en route vers une troisième ligne tout simplement dominante.

En ce qui concerne Labanc, on peut voir deux avantages à ce contrat. Tout d’abord, il va quand même se chercher un bonus à la signature de 285 000$, ce qui n’est pas mauvais pour un gars qui a fait 742 500$ l’an passé. Ensuite, il se donne une autre opportunité de ramasser une pelletée de points avant de se rendre en arbitrage puisqu’il aura droit à ce processus pour la première fois de sa carrière à la fin de ce contrat.