Kasperi Kapanen retourne chez les Penguins

Embed from Getty Images

La saison morte n’est pas encore commencée, mais ça n’a pas empêché les Penguins et les Maple Leafs de lancer les hostilités mardi. Ils ont complété la première transaction et elle implique Kasperi Kapanen.

Selon Rob Rossi, qui est bien connecté à Pittsburgh, six joueurs sont impliqués. En plus de Kapanen, Pontus Aberg et le défenseur de 23 ans Jesper Lindgren prennent le chemin de Pittsburgh. On parle pas mal de joueurs de la AHL à ce stade-ci de leur carrière.

En retour, les Leafs reçoivent le 15e choix du prochain repêchage, Evan Rodrigues, Filip Hallander et David Warsofsky. Le dernier est de la profondeur à la défense tandis que Rodrigues va venir remplir le rôle de Kapanen chez les Leafs, mais pour moins cher (il sera agent libre avec restriction cet été).

Hallander est peut-être le joueur le plus intéressant du groupe puisque c’est un attaquant de 20 ans qui avait été un choix de deuxième ronde en 2018. Il a récolté 14 points en 27 matchs dans la ligue élite suédoise et il constitue un pari intéressant pour Toronto.

C’est un retour dans l’organisation pour Kasperi Kapanen. L’équipe l’avait choisi au premier tour du repêchage de 2014 (22e au total) avant de l’inclure dans la transaction de Phil Kessel en 2015. Il n’aura jamais joué avec le grand club à Pittsburgh, mais il avait participé à un total de 11 matchs de leur club-école.

Avec les Maple Leafs, il aura joué 202 matchs de saison régulière pendant lesquels il a accumulé 90 points. Cette année, il a récolté 13 buts et 23 mentions d’aide en 69 matchs.

C’est un joueur utile dans le milieu de l’alignement, mais avec les problèmes de plafond salarial des Leafs, ses jours à Toronto étaient comptés. Il lui reste encore deux ans à son contrat avant de devenir agent libre avec restriction. Cette entente comprend un impact salarial de 3,2 M$.

C’était visiblement la priorité des Leafs dans cette transaction. Ils n’améliorent pas leur équipe avec cet échange, mais ils s’achètent un peu de marge de manœuvre tout en mettant la main sur un choix de première ronde alors qu’ils ont échangé le leur aux Hurricanes dans la transaction de Patrick Marleau.

On peut aussi les considérer comme les gagnants de l’échange considérant toute la valeur qu’ils ont reçue pour Kapanen. Ils l’ont remplacé pour moins cher et ils ont trouvé une façon de récupérer un choix de première ronde tout en se faisant de la place sous le plafond salarial.

Pour ce qui est des Penguins, le signal est clair. Ils continuent de foncer avec Crosby, Malkin et Letang, mais le réveil sera brutal puisqu’ils n’ont plus de choix de première ronde pour les deux prochains repêchages.