Josh Morrissey signe une prolongation de contrat de 50 M$ avec les Jets

LNH
Embed from Getty Images

Alors que les Jets doivent encore signer les contrats de Patrik Laine et Kyle Connor pour la prochaine saison, ils se sont occupés d’un dossier qui aurait bu les embêter en 2021 jeudi matin. Ils ont annoncé la signature de Josh Morrissey à un contrat de huit ans d’une valeur totale de 50 M$. Il aura donc un impact de 6,25 M$ sur la masse salariale pendant ce contrat.

Avec cette entente, Josh Morrissey devient le premier défenseur des Jets à être sous contrat pour la saison 2022-23. Ça montre à quel point l’équipe aura des choix difficiles à faire de ce côté dans la prochaine année et avec cette décision, c’est clair qu’ils ne voulaient pas que Morrissey écope dans ce changement de direction.

Ce qui est cool pour les fans de la LNH en général, c’est que contrairement à ce qu’on a vu au cours des dernières années, le défenseur des Jets ne s’est pas protégé contre un possible arrêt de travail en 2020, du moins dans la distribution des salaires alors qu’il gagnera son plus gros salaire (8 M$) dans la première année du contrat. Ça suit l’optimisme par rapport aux négociations entre la LNH et l’association des joueurs que l’on voit dans les médias récemment. Il a quand même pris un salaire inférieur (5,2 M$) pendant la campagne 2022-23, qui est l’autre menacée par un arrêt de travail, mais ce n’est pas la fin du monde.

Josh Morrissey n’est pas le défenseur avec les statistiques les plus spectaculaires (il a atteint un sommet en carrière avec 31 points l’an passé), mais c’est un très bon défenseur de top quatre qui peut évoluer sur la première paire et dans la LNH de nos jours, c’est ce que ça coûte. Il risque d’en avoir beaucoup sur les épaules au cours des prochaines années, mais les Jets croient visiblement qu’il sera capable de remplir ces responsabilités.