Guy Carbonneau s’attend à des séries relevées

J’ai eu la chance de parler à Guy Carbonneau en début d’après-midi. On a touché à plusieurs sujets, incluant évidemment les séries éliminatoires qui s’en viennent. Carbonneau a dit s’attendre à des séries intéressantes parce que tout le monde commence sur la même ligne de départ et que ça a été une saison très paritaire à l’exception du Lightning qui s’est séparé du reste de la LNH.

Carbo a justifié son point en rappelant que les courses aux séries se rendent jusqu’à la toute fin et que ces équipes qui entrent dans les derniers jours sont dangereuses parce qu’elles arrivent à pleine vitesse. Elles peuvent donc continuer à foncer et causer des surprises. L’ancien coach du Canadien a toutefois aussi précisé que l’équipe qui se qualifie pourrait aussi arriver satisfaite et se dégonfler en première ronde.

Guy Carbonneau nous parlait parce qu’il s’est associé à Holiday Inn Express dans le cadre du lancement du nouveau petit-déjeuner buffet Express Start au Canada. Ce buffet sera gratuit pour les clients et Carbonneau a vanté sa fraîcheur ainsi que sa machine à crêpes. Il a même livré une compétition à Doug Gilmour pour voir qui était le meilleur pour faire un petit-déjeuner à partir de ce buffet. C’est Mike Johnson qui a jugé le tout.

L’évolution de la nutrition

Ce sujet m’a permis de jaser de l’évolution de la nutrition avec l’ancien du Canadien. Il ne se rappelait plus de l’année, mais il s’est remémoré une histoire du temps qu’il évoluait avec le Canadien. L’équipe avait fait venir un nutritionniste pour essayer de prendre un avantage sur le reste de la ligue à un moment où c’était une pratique moins répandue.

Ce dernier avait mis l’accent sur le nombre de calories que les joueurs brûlaient et donc, qu’ils devaient consommer pour récupérer. Il semble toutefois avoir mis trop d’accent là-dessus puisque selon Guy Carbonneau, quelques semaines plus tard, tous les joueurs étaient en surplus de poids d’une dizaines de livres.

Même l’hydratation a fait un bout de chemin parce que Carbonneau se rappelait que les pauses d’eau étaient seulement lorsque les joueurs les « méritaient » lors des pratiques. On est loin de l’attention que les joueurs d’aujourd’hui doivent prêter à leur corps.

Guy Carbonneau a ajouté qu’à l’époque, on pensait qu’on connaissait quelque chose par rapport à la nutrition et l’hydratation, mais comme on s’en rend compte présentement, ce n’était pas tout à fait parfait.

Finalement, on a aussi un peu parlé du Canadien et il a identifié Tomas Tatar comme sa belle surprise de la saison. Il a également vanté les mérites de Kotkaniemi, qui sera mieux adapté à l’horaire nord-américain l’an prochain selon Carbonneau. Comme c’est un joueur qui aime passer beaucoup de temps sur la patinoire, il s’attend à une belle évolution dès l’an prochain.