Don Waddell ne semble pas trop ébranlé par l’offre hostile de Sebastian Aho

LNH
Embed from Getty Images

Avant la conférence de presse de Marc Bergevin, le DG des Hurricanes, Don Waddell, a adressé les médias de la Caroline pour parler de l’offre hostile acceptée par Sebastian Aho. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le DG n’avait pas trop l’air ébranlé par la décision du Canadien de Montréal. Il n’a toutefois pas voulu confirmer que son équipe allait accoter l’offre.

Dans cette conférence de presse, le DG a notamment plaisanté que ça facilitait son été parce qu’il n’allait pas passer son été à travailler sur le contrat de Aho maintenant. Il a aussi dit qu’il était surpris que ce n’était pas plus. Il a déclaré que le salaire moyen n’était pas trop loin de leurs projections et que c’était surtout la longueur du contrat, qui va amener Aho à l’autonomie complète, qui les fatiguait.

Don Waddell a aussi rappelé que si tu regardes toutes les offres hostiles déposées depuis l’arrivée du plafond salarial ont été égalées sauf une (Dustin Penner). Il a dit qu’il ne sait pas s’il va prendre les sept jours avant de prendre une décision officiellement, mais il a noté que s’il l’égalait tout de suite, le Canadien pourrait se tourner de côté et dépenser ailleurs. Il a continué en disant qu’il n’était pas certain s’il voulait les aider présentement.

Selon Chris Johnston, l’impression dans la LNH présentement est que les Hurricanes vont assurément égaler l’offre. Ça semble être le scénario le plus probable actuellement et c’est clair que Waddell veut égaler cette offre. Le seul espoir du Canadien est que Tom Dundon ne soit pas en mesure de payer les 21 M$ lors des 12 premiers mois et qu’il refuse tout simplement de payer. C’est toutefois un mince espoir.