Cam York est un nom qu’il faut connaître avant le repêchage

Avec le repêchage qui approche rapidement, une chose semble être claire; la cible du Canadien en première ronde sera un défenseur. Peu importe le repêchage simulé que tu regardes, le Tricolore jette son dévolu sur un arrière avec le 15e choix au total. Que ce soit Sportsnet, TSN, l’Athlétique ou même nos boys de DansLesCoulisses, tout le monde donne un défenseur au Canadien de Montréal.

Ce qui est plus dur à prédire, c’est le nom du défenseur choisi par le Tricolore. Juste en lisant ces médias, on a pu voir les noms de Thomas Harley, Moritz Seider, Philip Broberg, Victor Soderstrom, Ville Heinola, Lassi Thomson et Cam York. Ça en fait des possibilités même si on a isolé la position où le Canadien regarde. C’est donc compliqué de trouver le bon parmi tous ces jeunes joueurs-là.

Je vais toutefois suivre les gars de DansLesCoulisses ainsi que Corey Pronman de l’Athlétique et Mise-O-Jeu, qui le classe comme favori présentement, en optant pour Cam York. Je ne dis pas que c’est mon préféré, mais bien celui qui a le plus de chances d’être choisi par le Canadien.

Le défenseur américain est commis à l’Université du Michigan pour l’an prochain, mais c’est un candidat très intéressant. En 91 matchs avec le programme américain de développement cette année, il a récolté près de 100 points (21 buts et 77 passes). Il a aussi ajouté 11 points en sept matchs lors des championnats mondiaux des moins de 18 ans.

Selon Corey Pronman, c’est son sens du hockey qui le rend spécial. Cam York semble toujours prendre les bonnes décisions avec la rondelle et il calme ses coéquipiers lorsque c’est lui qui a le disque. Il doit améliorer son jeu physique pour passer au prochain niveau, donc il ira jouer à l’Université du Michigan pour un an ou deux avant d’avoir un impact avec Montréal. De toute façon, c’est ce à quoi il faut que tu t’attendes quand tu as le 15e choix au lieu du troisième comme avec Jesperi Kotkaniemi l’an passé.

Malheureusement, ça ferait en sorte que le défenseur gaucher arriverait probablement trop tard pour aider Shea Weber, mais c’est la réalité du 15e choix. Lorsqu’on regarde ce repêchage, Bowen Byram est le seul défenseur qui a une vraie chance d’avoir un impact dans la LNH l’an prochain et il sera pris dans le top 5. Broberg a une chance de faire le saut grâce à son coup de patin, mais sa capacité à jouer sur le top quatre à sa saison recrue peut être remise en doute.

Quant à parler du repêchage et de mentionner Mise-O-Jeu, aussi bien te dire où est mon argent cette année. J’ai fait quelque chose de différent en jumelant les paris des repêchages de la LNH avec ceux sur celui de la NBA, qui se tient la veille. Ci-dessous, les paris en italique sont ceux de NBA. Si tu as des questions, tu peux toujours m’écrire sur Twitter.

Mes paris pour le repêchage