Cam Ward prend sa retraite

LNH
Crédit photo - Sportsnet

L’heure de la retraite a sonné pour Cam Ward.

Le gardien de 35 ans a signé mercredi un contrat d’un jour avec les Hurricanes, afin d’accrocher ses jambières en tant que membre de la formation de la Caroline.

C’est cette organisation qui l’a repêché au 25e rang total en 2002. C’est avec eux qu’ils a remporté la Coupe Stanley en 2006. Ce printemps-là, il a en plus mis la main sur le trophée Conn Smythe.

Le gardien originaire de Saskatoon aura disputé 13 saisons avec les Hurricanes. Puis, le 1er juillet 2018, il a signé un contrat d’un an avec les Blackhawks de Chicago. Il a pris part à 33 rencontres avec les Hawks l’an dernier, concluant la saison avec un taux d’arrêt de 89,7% et une moyenne de 3,67 buts alloués par rencontre.

En carrière dans la LNH, Cam Ward a disputé 701 matchs (334-256-88). Il a conservé un respectable pourcentage d’efficacité de 90,8% et conclut sa carrière avec une moyenne de buts alloués de 2,74.

Malheureusement pour lui, il n’a pris part aux séries qu’à deux reprises. Sa dernière participation au tournoi printanier remonte à 2009.

 

Un joueur reconnaissant

Dans un communiqué diffusé par les Hurricanes, Cam Ward a indiqué mercredi que ça avait été un honneur et un privilège d’avoir joué 13 saisons pour cette organisation. Il affirme aimer profondément cette équipe, la ville de Raleigh et les partisans des Hurricanes. Il continuera de se sentir chez lui en Caroline.

 

Un mauvais souvenir pour les fans du CH

Sans rien enlever à la carrière de Cam Ward, il se peut que plusieurs partisans du Canadien aient gardé une certaine rancune à l’endroit de Cam Ward.

Au printemps 2006, le tricolore avait pris les devants 2-0 dans sa série de premier tour face aux Hurricanes. Le CH avait remporté les deux premières rencontres 6-1 et 6-5 (2e période de prolongation). Malheureusement pour le Canadien, à partir du 3e match, la Caroline a décidé de faire confiance à Cam Ward devant le filet, plutôt que Martin Gerber. Le gardien recrue s’est imposé lors des 4 matchs suivants face au CH. En effet, il a grandement contribué à l’élimination de la formation montréalaise. Le tricolore n’a battu Ward que cinq fois en 4 rencontres.