Brad Marchand s’est plaint des arbitres en imitant une légende de la LNH

LNH
Embed from Getty Images

Brad Marchand mène présentement la LNH au niveau des minutes de punition et il ne fait pas que mener, il domine le reste de la compétition. En fait, seulement cinq autres joueurs ont la moitié de ses minutes depuis le début de la campagne. L’attaquant des Bruins en a 66 tandis que le deuxième à ce chapitre, Erik Gudbranson, est à 39.

Il faut dire qu’il a aidé sa cause vendredi soir en terminant le match avec 18 minutes de punition dans une défaite de 1-0 des Bruins. Ça a commencé lorsqu’il s’en est pris à Radek Faksa, qui a blessé Patrice Bergeron. Avec le manque de profondeur des Bruins à l’attaque et leur panoplie de blessures à la ligne bleue, ils n’avaient vraiment pas besoin de ça et Marchand a sorti un peu de frustration.

Il a reçu une double mineure pour ce geste et cinq minutes pus tard, il est retourné au cachot parce qu’il a touché Ben Bishop avec son bâton. Disons que c’était un geste inutile, mais le gardien des Stars n’a pas hésité à en beurrer épais. C’est ce qui a mis Brad Marchand à bout puisque lorsqu’il est arrivé au banc, il a mis une serviette blanche au bout de son bâton pour dire aux arbitres qu’il abdiquait. Cet hommage à Roger Neilson lui a valu 10 minutes de punitions et il a ajouté une autre mineure en troisième période dans une escarmouche avec Roman Polak.

C’était donc une soirée bien remplie pour la peste des Bruins. Son coach n’était probablement pas content de le perdre pour aussi longtemps alors que son alignement est en manque de talent, mais à une ère où l’on demande aux joueurs de démontrer de la personnalité, c’était assez drôle même si ça vient d’un joueur si facilement détestable.

Le geste de Brad Marchand

La mise en échec de Faksa sur Bergeron

Le geste original de Roger Neilson