7 oct. // Une soirée de quatre buts pour Anthony Mantha

LNH
Embed from Getty Images

Présentement, si tu vas sur le site de la LNH et que tu cliques sur la page des statistiques, tu vas voir que le meilleur buteur de la ligue jusqu’à maintenant est un Québécois. Il s’agit d’Anthony Mantha, qui a cinq buts en deux matchs, soit autant qu’Auston Matthews en trois parties, ce qui donne l’avantage à l’ancien des Foreurs de Val-d’Or.

Il faut dire qu’Anthony Mantha a sorti la majorité de sa production dans un match extraordinaire contre les Stars de Dallas dimanche soir. En fait, il les a battu à lui seul en marquant quatre fois dans un gain de 4-3. Il l’a même fait de façon dramatique en marquant le but gagnant à 54 secondes de la fin du temps réglementaire. Les Stars essayaient donc de rester dans le match, mais l’ailier québécois ne voulait rien savoir.

Cette soirée permet à Mantha d’être à seulement 20 buts de son sommet en carrière atteint l’an passé après deux matchs au calendrier. Il ne gardera évidemment pas ce rythme-là, mais c’est clair qu’il occupera un rôle majeur chez les Wings et qu’ils lui donneront le temps de glace nécessaire pour s’inscrire sur la feuille de pointage. Jusqu’à maintenant, c’est payant pour eux!

De l’autre côté de la glace, c’est Roope Hintz qui menait la charge avec deux buts. Ce dernier poursuit sur sa belle lancée des séries de l’an passé et s’il est capable de continuer à produire, ça va donner une dimension offensive qui fera un grand bien aux Stars de Dallas.

Les Hurricanes sont revenus dans l’oeil du public en se rendant en finale de conférence l’an passé et ils ne semblent pas vouloir ralentir. Pour la première fois depuis 1995, ils ont gagné leurs trois premiers matchs de la saison. Ce qui est incroyable, c’est que ces trois victoires sont venues après le temps réglementaire et qu’ils les perdaient toutes après deux périodes. C’est seulement la 13e fois dans l’histoire de la LNH qu’une équipe remonte un déficit dans chacun de ses trois premiers matchs pour tous les gagner.

On ne peut toutefois pas dire qu’ils n’ont pas mérité de battre le Lightning 4-3 dimanche. Ils ont été carrément dominants au chapitre des tirs au but (44-13). Ça inclut une période où la puissante offensive du Lightning n’a pas été en mesure de diriger un seul tir sur le filet des Canes. C’est la première fois depuis 2004 que la Caroline parvient à blanchir un adversaire au niveau des tirs pendant un engagement complet. Trois des quatre buts des Canes, dont le but gagnant de Jaccob Slavin, ont été marqués par leurs défenseurs.

Les Jets sont plus habitués à des problèmes défensifs depuis le début de la saison, mais ils ont plutôt eu de la misère à marquer contre les Islanders dimanche. C’est Patrik Laine qui a inscrit leur seul but dans une défaite de 4-1 contre les Islanders avec un tir parfait sous la barre. C’est ce que ça prenait pour battre Greiss, qui a fait 35 arrêts dans ce match.

Nouvelles et rumeurs

  • Josh Morrissey a manqué ce match, mais Paul Maurice a dit que c’était pour des raisons de précaution et que sa situation sera réévaluée sur une base quotidienne. C’est une excellente nouvelle pour Winnipeg puisque c’est pas mal leur seul défenseur qui a fait ses preuves sur le top 4.
  • Anthony Mantha est devenu le premier joueur des Red Wings à marquer quatre buts dans le match d’ouverture locale depuis 1933 alors que John Sorrell l’avait fait contre les Americans de New York.
  • Barry Trotz est maintenant le troisième entraîneur-chef avec le plus de matchs en carrière (1608). Il a devancé Al Arbour. Scotty Bowman (2141) ainsi que Joel Quenneville (1638) sont les seuls devant lui.
  • En fin de soirée, les Canucks et les Wings ont conclu un échange mineur envoyant le défenseur Alex Biega à Detroit. En retour, Vancouver met la main sur l’attaquant David Pope.