29 oct. // Une autre période de cinq buts pour les Canucks

LNH
Embed from Getty Images

Lorsqu’on pense à puissance offensive dans la LNH, on ne pense pas nécessairement aux Canucks, mais ils sont visiblement capables d’exploser avec des grosses périodes offensives. Pour la deuxième fois en moins d’une semaine, ils ont marqué cinq buts lors de la même période. Cette fois-ci, les Panthers étaient les victimes lors du premier 20.

Vancouver a réussi à chasser Samuel Montembault après leurs trois premiers buts, mais il est revenu au jeu en deuxième période après que Sergei Bobrovsky ait cédé deux fois sur six lancers. Il faut dire qu’il avait aussi gardé le filet la veille.

Ce qui est incroyable avec cette poussée des Canucks, c’est qu’elle est venue de tout le monde. En fait, seul Brock Boeser n’y a pas participé chez les attaquants, ce qui est assez surprenant parce qu’il est probablement leur deuxième meilleur élément offensif derrière Pettersson. Boeser s’est repris en troisième en marquant le septième but des siens dans un gain de 7-2 contre les Panthers.

Ils sont seulement les 23es dans l’histoire de la LNH à enregistrer deux périodes de cinq buts ou plus dans leurs 11 premiers matchs de la saison. Ce qui est encore plus impressionnant, c’est que la première fois en 13 ans que ça arrive. Les derniers à avoir réussi ça étaient l’Avalanche du Colorado en 2006.

Les Coyotes ont continué leur bonne séquence (ils sont maintenant 7-1-1 à leurs neuf derniers matchs) en battant les Sabres 3-2 en fusillade. C’était la première défaite de Buffalo à la maison tandis que l’Arizona comblait un déficit de deux buts en route vers la victoire pour un deuxième match en ligne. Darcy Kuemper a sorti une autre grosse performance avec 42 arrêts plus trois autres en fusillade. Ça prend vraiment des jeux parfaits pour le battre et le deuxième but des Sabres dans ce match en était un bon exemple.

Dans le calepin

  • La grosse nouvelle de lundi a été l’annonce des Blues par rapport à Vladimir Tarasenko. Il a été opéré à l’épaule et il sera réévalué dans cinq mois. Ça nous amène à la fin du mois de mars ou le début du mois d’avril, ce qui veut dire que les Blues devront se qualifier pour les séries sans Tarasenko. L’ailier avait trois buts et sept passes en 10 matchs cette saison. Il laisse un gros trou dans l’alignement de St-Louis, qui manque soudainement de punch à l’attaque.
  • Todd McLellan (et le compte Twitter des Kings) a été assez honnête après la défaite des siens de 5-1 contre les Blackhawks en déclarant que ce voyage avait été utile à l’équipe parce qu’ils ont pu voir que certains gars ne peuvent pas jouer dans la LNH présentement.
  • Le défenseur des Blues Jackets, Ryan Murray est de retour sur la liste des blessés avec une main fracturée qui le tiendra à l’écart du jeu de 3 à 4 semaines. Alexandre Texier est lui aussi blessé. Dans son cas, c’est une blessure au genou qui l’éloignera de la glace de deux à quatre semaines.
  • Patrik Laine est un cas incertain pour le match de ce soir après être entré en contact avec Luca Sbisa lors de la pratique de lundi. Sbisa avait rejoint les Jets via le ballottage après avoir signé un contrat les Ducks.
  • Adam Lowry des Jets a reçu une suspension de deux matchs pour avoir donné de la bande.
  • Le Rocket joue de chance puisque le Wolf Pack de Hartford, son adversaire pour mercredi et vendredi, a vu son meilleur attaquant (Filip Chytil) et son meilleur défenseur (Ryan Lindgren) être rappelés par les Rangers lundi.