16 oct. // Darcy Kuemper refuse de ralentir la cadence

LNH
Embed from Getty Images

En fin de saison l’an passé, Darcy Kuemper a ramené les Coyotes dans la course aux séries pratiquement à lui seul. L’équipe a finalement manqué la coupure par quatre points, mais cette performance a permis au cerbère de se valoir une prolongation de contrat de deux saisons d’une valeur totale de 9 M$. La bonne nouvelle pour les Coyotes, c’est que cette entente ne semble pas avoir dérangé sa préparation.

Mardi soir, il a permis à l’équipe de gagner leur premier match à Winnipeg depuis le retour de cette équipe au Manitoba. C’est un accomplissement spécial pour une franchise qui était anciennement les Jets de Winnipeg. Les Coyotes avaient perdu leurs 10 derniers matchs sur la route contre cette franchise et ils ont mis fin à cette mauvaise séquence avec un gain de 4-2.

C’était le 11e match consécutif dans lequel Darcy Kuemper accordait deux buts ou moins. Non seulement ça égale le record d’équipe établi par Nikolai Khabibulin en 1998, mais c’est aussi la plus longue séquence active dans la LNH. C’est vraiment une aubaine pour les Coyotes, qui n’ont qu’un impact de 1.5 M$ sur le plafond salarial pour Darcy Kuemper cette saison.

En fait, ça semble prendre des buts spectaculaires pour battre le gardien ces temps-ci et c’est exactement ce que Kyle Connor a dû faire pour marquer le deuxième des siens. Il l’a battu avec un tir du revers dans le haut du filet qu’il faut voir pour croire. Sinon, le gardien a fait 38 arrêts dans ce match contre Winnipeg.

Ça a été un peu plus difficile pour Marc-André Fleury, qui a un horaire très chargé à cause de la blessure à Malcolm Subban. Ça a paru mardi alors que les Knights se sont inclinés 5-2 contre les Prédateurs. Fleury a notamment fait une erreur mentale en jouant la rondelle et ça a permis à Filip Forsberg de marquer le but d’assurance sans trop de problème.

À Vancouver, l’avantage numérique des Canucks leur a permis de battre les Red Wings 5-1 en finissant la soirée 3 en 5. Elias Pettersson, Brock Boeser et Alex Edler en ont tous profité pour amasser trois points tandis que JT Miller a marqué deux fois. Pettersson n’a toutefois pas fait tout son travail en avantage numérique alors qu’il a marqué le troisième but des siens à 5 contre 5 en frappant la rondelle au vol. Jonathan Bernier n’avait pas vraiment de chance sur le jeu.

À Toronto, les Leafs ont explosé avec quatre buts en deuxième période et ça a été suffisant pour battre le Wild 4-2. Morgan Rielly a été le catalyste offensif avec quatre passes dans cet engagement, ce qui égale un record d’équipe, tandis que Mitch Marner a récolté trois points. C’est une cinquième défaite en six matchs pour le Wild cette saison. Ils ont seulement battu les Sénateurs.

Les Canes ont continué leur bon début de saison (6-1) à Los Angeles où ils ont battu les Kings 2-0 grâce à un blanchissage de 31 arrêts de Petr Mrazek. Ce but de Martin Necas a longtemps été le seul dans cette partie avant le but d’assurance de la Caroline dans un filet désert.

Carnet de notes

  • Kevin Fiala a été retiré de l’alignement du Wild même s’il était en santé. C’est un autre geste de l’ancien DG, Paul Fenton, qui ne fonctionne tout simplement pas au Minnesota.
  • Les Canucks n’ont pas encore perdu à Vancouver cette saison (3-0).
  • Le but de Filip Forsberg lui permettait d’allonger sa séquence de matchs avec au moins un point un à six, ce qui égale un record de franchise en ouverture de saison.
  • La victoire des Coyotes à Winnipeg était également leur première sur la route cette année.
  • Elias Pettersson est le deuxième joueur le plus rapide dans l’histoire des Canucks à atteindre le plateau des 70 points en carrière (76 matchs). Seul Pavel Bure l’a fait plus vite en 73 parties.
  • Michael Frolik jouait son 800e match en carrière mardi soir. C’était aussi la 900e partie de Jordan Staal.