Christophe Perreault

Les Sharks n’ont peut-être pas fini leur magasinage

Rumeurs
Embed from Getty Images

Les Sharks ont frappé un gros coup jeudi après-midi en faisant l’acquisition du meilleur joueur disponible sur le marché des échanges depuis un bon moment. L’ajout d’Erik Karlsson va apporter leur ligne bleue à un autre autre niveau et même si le défenseur suédois n’a pas de contrat pour l’an prochain, Doug Wilson a laissé savoir qu’ils étaient ouverts à prolonger son contrat et du même coup, cette expérience sur la ligne bleue.

Par contre, il ne faut pas se tromper, à cause du plafond salarial et de l’âge moyen du noyau de San Jose, leur grosse année est 2018-19. Après tout, l’équipe n’a que 1,7 M$ de libre sous le plafond salarial cette année et en plus de Karlsson, Pavelski et Thornton seront aussi agents libres à la fin de la campagne. C’est donc dire que San Jose devra éventuellement faire des coupures pour payer tout le monde.

On n’est toutefois pas rendu là et en attendant, les Sharks veulent continuer d’ajouter. Du moins, c’est le cas si l’on se fie à Darren Dreger lors de son intervention à la radio de TSN jeudi soir. Ce dernier a dit qu’il ne croit pas que Doug Wilson ait terminé son travail puisqu’il va vouloir ajouter un centre. On ne sait pas exactement de quel niveau, mais ce n’est pas surprenant considérant que l’équipe était au cœur de la course pour John Tavares et qu’ils semblent mettre toutes les pièces en place pour foncer cette année.

San Jose fera toutefois face à trois obstacles importants dans cette quête. Tout d’abord, les centres de qualité sont rarement disponibles et c’est encore plus difficile quand tu n’as que 1,7 M$ de libre sous le plafond. Ce deuxième aspect pourrait être plus facile à gérer à la date limite alors que cet espace sera plus important, mais ça nécessitera de la patience. Finalement, après l’échange pour Karlsson, il ne leur reste plus beaucoup de choix et c’est encore pire s’ils signent le défenseur à une prolongation de contrat, donc ils n’auront pas beaucoup de jeunes atouts à donner pour faire l’acquisition de ce centre.

Ceci étant dit, on parle d’un DG qui vient de faire l’acquisition d’Erik Karlsson grâce à un paquet d’atouts qui ne comprenait qu’un choix de première ronde et dont le meilleur espoir était Josh Norris, donc on ne peut certainement pas le sous-estimer.