Calem Burger

Le DG des Penguins promet que ça va barder si l’équipe continue de perdre

Hockey LNH
Crédit photo - NHL.com

Les Penguins traversent une période plutôt difficile. Sidney Crosby et les siens ont subi une cinquième défaite de suite mercredi, alors qu’ils se sont inclinés 2-1 face aux Capitals.

Durant cette séquence de 5 défaites, ils n’ont marqué que 7 buts, alors qu’ils en ont encaissé 21. La plupart de ces revers ont été subis face à de bonne équipes (Capitals, Islanders et Maple Leafs). Toutefois, les Penguins ont même trouvé le moyen de s’incliner 5-1 face aux Devils, qui croupissent pourtant au dernier rang de la division métropolitaine.

 

Jim Rutherford commence à perdre patience

À la suite de cette défaite gênante, le DG des Penguins a signifié que sa patience commençait à atteindre ses limites. Durant une émission de radio à laquelle il participait, Jim Rutherford a carrément dit que si sa formation ne sortait pas de sa torpeur rapidement, il serait forcé d’apporter certains changements.

Mardi, les Penguins ont rappelé Zach Aston-Resse et Garrett Wilson de leur club-école. Selon Rutherford, il pourrait s’agir du premier d’une série de d’actions concrètes qu’il pourrait apporter à son équiper prochainement. «Les actions sont plus fortes que les mots», a-t-il dit.

 

Tout le monde doit contribuer

Le DG des Penguins trouve que certains joueurs semblent vouloir laisser les gros canons de l’équipe faire tout le travail.

Bien sûr, les Crosby, Malkin, Kessel et Letang sont là pour sonner la charge, mais il peut arriver qu’ils connaissent un match plus difficile ou qu’ils soient trop bien couverts par l’adversaire. C’est à ce moment que les autres joueurs de l’équipe doivent prendre le flambeau.

Selon Rutherford, ce n’est pas ce qui se passe actuellement. Certains joueurs qui pèsent lourd sur la masse salariale déçoivent jusqu’à présent cette saison. On peut penser à Patrick Hornqvist, qui n’a récolté que 6 points (4 buts, 2 passes) en 14 matchs. C’est peu pour un joueur qui commande un salaire de 5,3 millions de dollars. Et que dire de Carl Hagelin qui a amassé trois petits points en 14 rencontres, malgré son salaire de 4 millions.

 

Des problèmes devant le filet

Le DG des Penguins ne s’est pas gêné non plus pour pointer du doigt le travail des gardiens de buts. Le travail devant le filet a été trop inconstant à son goût depuis la début de saison.

En effet, Matt Murray en arrache cette saison. En 9 rencontres, il a accordé 32 buts, pour une moyenne de 3,87 buts alloués par rencontre. Son pourcentage d’arrêt est actuellement à 88,6%.