Jonathan Marchessault a eu de la misère à quitter le banc des punitions

Drama

Depuis leur arrivée dans la ligue, Vegas est l’une des plus belles histoires de la LNH. L’équipe gagne pas mal plus que ce que l’on pensait, les partisans répondent à l’appel et la ligue semble avoir réussi à s’implanter avec les autres circuits professionnels majeurs. Toutefois, Vegas reste un nouveau marché de hockey et des fois, ça va paraître un peu.

Ça a été le cas lors de la visite des Hurricanes mardi soir. C’est la fameuse règle des punitions coïncidentes qui a causé ce problème. David Perron et Trevor Van Riemsdyk ont eu une escarmouche et les officiels ont jugé que Perron méritait une mineure de plus, ce qui a donné un avantage numérique aux Canes. Comme il devait servir son quatre minutes, Vegas a dû envoyer Jonathan Marchessault pour purger la punition qui affichait au tableau.

Visiblement, ce n’est pas une situation qui survient souvent chez les Golden Knights puisque les officiels mineurs étaient tout mêlés lors de la fin de l’avantage numérique. Marchessault essayait de sortir et Perron l’aidait à ouvrir la porte, mais les deux officiels mineurs étaient certains qu’il devait rester là et ils donnaient ce qu’ils avaient pour garder la porte fermée. Un juge de lignes a tenté de se rendre sur place pour les aider, mais ils n’ont rien vu passer et après quelques secondes, l’arbitre a sifflé l’arrêt du jeu pour régler le tout.

C’est une séquence assez cocasse, mais les Golden Knights l’auraient trouvé moins drôle si les Canes en avaient profité. J’imagine que c’est un mal nécessaire avec une nouvelle francise et j’ai vu cette règle être incomprise un nombre surprenant de fois dans le hockey mineur, mais ça reste la base de leur job et on peut seulement espérer qu’ils aient appris de leur erreur.

Jonathan Marchessault travaille fort pour sortir