Une soirée pleine de buts dans la LHJMQ

Hockey
Crédit photo - Sea Dogs de Saint John

Quatre matchs étaient présentés mercredi dans la LHJMQ.

Au total, 44 buts ont été inscrits au cours de la soirée, soit en moyenne 11 par rencontre!

 

L’Océanic massacre les Voltigeurs

À Drummondville, l’Océanic a donné une leçon de hockey aux Voltigeurs.

Les visiteurs se sont imposés par la marque de 7-0, grâce notamment à un tour du chapeau de Zachary Bolduc.

Le prodige Alexis Lafrenière a quant à lui terminé la rencontre avec trois passes.

On retient aussi ce jeu spectaculaire d’Olivier Bourret en fin de match qui a complètement déculotté la défensive des Voltigeurs avant de refiler la rondelle à Maxime Collin. Ce dernier a ensuite inscrit le septième but des siens.

 

Un match de fou à Chicoutimi

Les puissants Saguenéens accueillaient le Drakkar de Baie-Comeau.

Les deux formations se sont échangé un total de 13 buts en plus d’écoper de 10 pénalités.

La formation de la Côte-Nord a pris les devants 2-0 alors que le match n’était vieux que de 3:29.

Le nouveau venu Raphaël Lavoie a toutefois créé l’égalité en inscrivant un doublé. Puis, le capitaine des Sags Rafaël Harvey-Pinard a procuré une avance de 3-2 à sa formation. Le tout, avant le milieu de la première période!

À 13:57 du premier engagement, Charles-Antoine Giguère a porté la marque à 3-3.

Après les six buts de la première période, un seul filet a été inscrit lors du deuxième vingt, celui de Valentin Demchenko (Drakkar).

Ce dernier a ensuite fourni une avance de 5-3 à Baie-Comeau à 5:44 de la troisième période.

Puis, les Saguenéens se sont réveillés en inscrivant trois buts dans les dix dernières minutes de la troisième période, contre un seul pour le Drakkar. Après 60 minutes, c’était donc 6-6.

En prolongation, Karl Boudrias a procuré la victoire aux Saguenéens en moins de deux minutes.

L’espoir du Canadien Rafaël Harvey-Pinard a été la première étoile du match avec sa récolte de deux buts, une passe.

 

Un festival offensif à Saint John

Étonnament, le match de 13 buts entre les Sags et le Drakkar n’a même pas été le plus grand duel offensif de la soirée.

En effet, les Sea Dogs ont eu le dessus 10-6 face aux Olympiques, à Saint-John.

Les hôtes ont marqué les deux premiers buts du match, mais Gatineau a enchaîné avec deux buts en fin de première période et un troisième au début du second engagement. À peine plus d’une minute après le troisième but des Olympiques, les Sea Dogs ont marqué deux filets. Les Olympiques ont créé l’égalité peu de temps après, puis les Sea Dogs ont repris les devants 5-4.

En gros, quatre buts ont été inscrits dans les huit premières minutes du deuxième vingt.

Saint John a accentué son écart à 6-4 moins de deux minutes avant le second entracte. Sauf que les Olympiques ont réduit cet écart une minute plus tard.

La troisième période a toutefois été l’affaire des Sea Dogs qui ont marqué quatre buts, dont trois en trois minutes. Gatineau a trouvé le fond du filet en fin de match, mais c’était trop peu, trop tard.

Plusieurs joueurs des Sea Dogs se sont démarqués lors de cette rencontre. Joshua Roy (un but, trois passes), Josh Lawrence (deux buts, une passe) et Jérémie Poirier (deux buts) ont reçu les trois étoiles du match.

Nicholas Deakin-Poot et William Villeneuve ont chacun inscrit un but et deux passes.

Dans le camp des Olympiques, Mathieu Bizier a été le meilleur des siens avec une récolte d’un but et deux passes.

 

Les Huskies remportent la bataille de l’Abitibi

À Rouyn-Noranda, le match n’était vieux que de 32 secondes lorsque Shaun Miller a brisé la glace pour les Huskies. Les favoris de la foule ont ajouté deux buts avant le premier entracte et un autre en début de deuxième période.

Les Foreurs ont tenté de revenir de l’arrière, mais après un but en milieu de deuxième et un autre au début du dernier vingt, les Huskies ont rapidement étouffé la tentative de remontée de leurs rivaux.

Justin Robidas (Foreur) a marqué en désavantage numérique à 2:26 de la dernière période. Seulement six secondes plus tard, Alexis Brisson répliqué sur le même jeu de puissance. Et à 3:48, les Huskies ont posé le dernier clou dans le cercueil.

Victoire de Rouyn-Noranda 6-2.

Alexis Brisson, avec ses deux buts, et Alex Beaucage, avec ses trois passes, se sont démarqués, tout comme Simon Dubois-Tiberghen qui a obtenu un but et deux passes.